Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Haïti craint plus de 100 000 morts


Haïti craint plus de 100 000 morts
Aucun bilan officiel du séisme qui a ravagé Haïti mardi n'est pour l'heure disponible. Mais le Premier ministre haïtien a dit craindre un bilan "bien au-dessus de 100 000 morts". En attendant l'arrivée des premiers secours, prévus dans la nuit mercredi à jeudi, heure française, le chaos règne dans le pays.

Un bilan humain "bien au-dessus de 100 000 morts". Les propos tenus par le Premier ministre haïtien, Jean-Max Bellerive, mercredi après-midi sur CNN ont de quoi inquiéter. Et ce, même s'il précise qu'il est "difficile d'évaluer précisément le nombre de victimes". Le président haïtien René Préval parle lui d'un bilan entre 30 000 et 50 000 morts, sans préciser d'où proviennent ces estimations. Pour l'heure, aucun bilan officiel n'a été rendu public, après le violent tremblement de terre qui a touché Haïti mardi après-midi. A Paris, le chef de la diplomatie a mis en garde contre tout chiffrage précipité des pertes humaines. "Méfions-nous, les chiffres sont, si j'ose dire, heureusement souvent surestimés et ensuite reviennent à une moindre dimension", a déclaré Bernard Kouchner, ajoutant toutefois qu'il y avait "un nombre de victimes considérable"

Une centaine d'employés des Nations unies sont toujours portés disparus mercredi soir, après l'effondrement du bâtiment qui abritait le quartier général de l'ONU. Le président haïtien, René Préval, a confirmé le décès du responsable de la Minustah (Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti), le Tunisien Hedi Annabi. L'armée brésilienne a quant à elle précisé qu'au moins onze membres de son contingent avaient trouvé la mort dans la catastrophe. Bernard Kouchner a par ailleurs précisé qu'une cinquantaine de Français étaient recherchés "activement" par les services de l'ambassade de France à Port-au-Prince, parce qu'ils se trouvaient au moment du séisme dans des zones particulièrement "détruites".

Des scènes de chaos et de désolation

Les témoignages en provenance de Port-au-Prince, au fur et à mesure que les connexions sont rétablies, font en effet état du chaos qui règne dans le pays. Selon certaines sources, un seul hôpital serait en mesure de recevoir des blessés. "Certaines rues sont jonchées de cadavres et on voit des gens, on voit apparaître une jambe, un bras dans des tas de ferraille et de béton, c'est épouvantable", a ainsi témoigné l'ambassadeur de France en Haïti, Didier Le-Bret, lors du 20h de France 2. "Il n'y a aucun moyen actuellement qui est mis en œuvre (…) Les gens sont dans la rue et vont passer la nuit dans la rue", a-t-il encore raconté. La Croix-Rouge haïtienne a livré le même témoignage: "Il y a trop de gens qui ont besoin d'aide (…) Nous manquons de matériel, nous manquons de sac pour mettre les corps", a déclaré son porte-parole, Périclès Jean-Baptiste, à l'agence de presse Reuters.

Dans ce pays aux infrastructures quasi-inexistantes, l'aide internationale est donc attendue d'urgence. Celle-ci s'organise. Outre l'aide financière annoncée par de nombreux pays, des centaines d'hommes et des tonnes de matériels devaient arriver à Port-au-Prince dans les heures qui viennent. Ils devraient pouvoir transiter par l'aéroport de la capitale, désormais opérationnel selon les Nations unies. Barack Obama a promis une action "rapide, coordonnée et énergique".. Le Pentagone a d'ores et déjà envoyé des navires, dont le porte-avions USS Carl Vinson, qui doit arriver sur zone jeudi. La France a quant à elle dépêché trois avions de transport militaires depuis Fort-de-France et des équipes s'apprêtent à quitter l'Hexagone, direction Port-au-Prince. Plusieurs pays latino-américains se sont également mobilisés.

Source: jdd
Mercredi 13 Janvier 2010 - 23:04
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543