Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L'Afrique de l'Ouest "escale technique" pour la drogue latino-américaine


L'Afrique de l'Ouest "escale technique" pour la drogue latino-américaine
C'est juste une "escale technique": de plus en plus de drogue dure arrive d'Amérique du Sud en Afrique de l'Ouest - surtout au Nigeria - pour repartir illico vers l'Europe et l'Amérique.

Face à ce fléau et à cette image de plaque tournante, la région tente de s'organiser et l'Union africaine a mis le sujet à l'ordre du jour du deuxième sommet Amérique du Sud-Afrique qui s'ouvre samedi sur l'île de Margarita (nord du Venezuela). "Nous sommes dans des pays rebond", explique à l'AFP un spécialiste de la lutte antidrogue à Lagos. Nigeria, Bénin, Togo, Ghana, Sénégal: tous sont confrontés au trafic. Peu de moyens, faibles contrôles, frontières poreuses, bref des points de passage idéaux alors que l'Europe verrouille. En octobre 2008, un rapport de l'ONU estimait qu'au moins 50 tonnes de cocaïne sud-américaine transitaient chaque année par l'Afrique de l'Ouest.

Selon le Bureau des Nations unies pour la lutte contre la drogue et le crime (ONUDC), les saisies de cocaïne y ont été multipliées par sept en dix ans pour atteindre 5,5 tonnes en 2007. Pays le plus peuplé d'Afrique, le Nigeria est en première ligne. Rien qu'au premier trimestre 2009, plus de 30 tonnes de cannabis ont été saisies, 79 kilos de cocaïne et 12 kilos d'héroïne, avec un bilan de 1.816 arrestations, selon un agent européen des "stups".

En 2008, environ 303 tonnes de cannabis avaient été saisies au Nigeria, quatre fois plus qu'en 2007. Selon le même agent, la majorité des trafiquants ont été arrêtés dans le nord du pays, où l'immense frontière avec le Niger est propice à tous les trafics. D'autres "mules", à raison de 5.000 USD pour deux kilos d'héroïne ingérés dans des capsules, prennent la voie des airs, via les principaux aéroports du pays: Lagos, Kano, Abuja, Port-Harcourt. Et de là, avec une ingéniosité certaine, repartent inonder le marché européen. Avec 57% des saisies opérées à Amsterdam, KLM est la compagnie la plus ciblée par les trafiquants nigérians, loin devant Air France (17%), selon un expert européen. Les deux compagnies ont décidé de mettre en commun leurs moyens de lutte. "Le Nigeria étant le pays le plus peuplé (du continent), pas étonnant qu'une mule sur deux soit de ce pays", indique un policier.

Ainsi, dit-il, la moitié des 117 passeurs interceptés en mai et juin à Dakar étaient nigérians. Avec 3.200 hommes, l'agence antidrogue nigériane (NDLEA) doit contrôler cet immense territoire de près d'un million de km2. "Ce sont des incorruptibles", affirme un policier étranger alors que ce pays est réputé être l'un des plus corrompus du monde selon Transparency International. Signe que le Nigeria prend la menace au sérieux, la NDLEA a vu son budget tripler l'an dernier. Les polices européennes et américaine tentent au maximum d'aider leurs collègues ouest-africains.

La DEA américaine (Drug Enforcement Agency) a équipé les quatre principaux aéroports nigérians de scanners. Des policiers français forment leurs collègues aux techniques de lutte antidrogue, notamment le profiling. Au Bénin voisin, selon un rapport officiel, 126 kg de cocaïne, 103 kg d'héroïne et une demi-tonne de cannabis, ont été saisis de janvier à juillet. Mais l'unité antidrogue ne compte que 30 hommes.

Au Togo, la police a mis la main sur 434 kg de cannabis, 366 kg de cocaïne et 61 kg d'héroïne au 1er semestre 2009 et selon l'Office central de répression des trafics illicites des drogues et autres blanchiments (OCRTIDB), le trafic est en hausse constante. Au Ghana, le Bureau des narcotiques reste très discret sur les quantités saisies.


AFP via le Monde

___________
Sy Boubacar
Samedi 26 Septembre 2009 - 19:00
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543