Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Mauritanie déclare une nouvelle "zone militaire" aux frontières avec le Mali et l’Algérie


La Mauritanie déclare une nouvelle "zone militaire" aux frontières avec le Mali et l’Algérie
Les autorités mauritaniennes ont déclaré "zone militaire" un corridor situé sur la frontière nord et nord est avec l’Algérie et le Mali, , a-t-on appris samedi de source officielle.

Cette zone, connue pour être le refuge des terroristes d’Al- Qaïda et des trafiquants de tous genres, "est soumise à une réglementation militaire de la circulation des personnes et des biens", a expliqué, vendredi soir sur le plateau de la télévision d’Etat le colonel Mohamed Lemine Ould Taleb, chef du bureau des opérations de l’armées nationale.

C’est une zone où les usagers doivent se soumettre "aux sommations des militaires pour ne pas mettre leur vie en péril", a- t-il ajouté.

Cette zone comprend trois points de passage obligatoires, figurant parmi les 35 check-points définis récemment par arrêté ministériel sur l’ensemble des frontières de la Mauritanie avec le Sénégal, l’Algérie, le Mali et le Maroc.

Il s’agit de Chegga (800 km au nord est de Zouérate), de l’ ancien fort colonial de Ain Bintili au nord ouest de Bir-Mogrein ( 450 km au nord de Zouérate) et de Lemgheitty (600 km à l’est de Zouérate) sous contrôle de la gendarmerie nationale. Ce dernier point a été, en 2005 l’objet d’une attaque du GSPC au cours de laquelle 15 militaires mauritaniens avaient trouvé la mort.

Cette disposition vise à mieux maîtriser le contrôle des frontières, affirment les autorités de Nouakchott qui multiplient les efforts pour un meilleur contrôle du territoire mauritanien vaste de plus de 1 300 000 Km2, depuis l’enlèvement par Al-Qaïda, en novembre et décembre derniers de cinq ressortissants européens.


Source: africoop
Samedi 13 Février 2010 - 17:02
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par ndiol sene le 13/02/2010 20:41
C'est un exellent officier.Pendant les évenements de 1990,il avait refusé de tuer ses compagnons d'armes.Parmis les meilleurs officiers actuels.C'est de lui que parlait l'ancien gouverneur du brakna ISSELMOU O/ ABDEL KADER.JE TIENS ALE DIRE POUR CEUX QUI NE LE CONNAISSENT PAS.Il faut rendre à césar qui lui appartient.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543