Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le député RFD Ould Mini : «Nous avons organisé ce sit-in parce qu’ils ont refusé de discuter de crise politique actuelle au cours de cette session»


Le député RFD Ould Mini : «Nous avons organisé ce sit-in parce qu’ils ont refusé de discuter de crise politique actuelle au cours de cette session»
Selon le reporter de l’ANI, présent sur les lieux, le secrétaire général de l’Assemblée nationale a demandé aux députés de l’opposition de mettre fin à leur sit-in dans la salle de plénière de l’auguste institution, car cela ne concerne en rien la tenue de la session ordinaire ouverte ce matin.

Les députés de l’opposition ont décliné l'invitation prétextant que l’hémicycle est une salle d’un parlement démocratique et qu’ils ont droit à s’y réunir et y exprimer leurs points de vue en tant que députés élus.

Par ailleurs, le député Abderrahmane Ould Mini, président du groupe parlementaire du RFD a déclaré à l’ANI que les députés de l’opposition ont demandé de leurs collègues de la majorité parlementaire que la session qui s’ouvre aujourd’hui soit consacrée à la discussion de la crise politique qui prévaut dans le pays et que le président de la séance a refusé d’où la vive protestation conduisant à ce sit-in.
«Nous regrettons les propos et les qualificatifs qu’ils ont prononcé à notre endroit alors que nous protestions, nous accusant de violer le caractère sacré du Parlement. Nous leur rappelons qu’ils ont été les premiers à le bafouer en le transformant en caserne militaire. Ils nous ont empêché, il y a de cela quelques jours, d’entrer au Sénat. Ce sont donc eux et non pas nous, qui ont bafoué la loi et la Constitution. Nous pensons que chacun doit être conscient que ce qui sert l’intérêt public du pays, c’est une solution consensuelle et que l’agenda unilatéral n’est autre qu’une opération suicidaire vers laquelle ils vont. L’opposition, aujourd’hui, cherche le dialogue et une solution pacifique et les militaires sont engagés dans une politique de fuite en avant.»

Source: ANI
Lundi 11 Mai 2009 - 20:15
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par diakoradoo foulbe le 11/05/2009 21:50
bravo les elus du peuple, votre combat aboutira inchallah.
le combat continu

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543