Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le prisonnier salafiste Taher Ould Biyé: « Les jeunes préfèrent la mort par des ceintures d'explosifs à l’enfer des prisons…»


Le prisonnier salafiste Taher Ould Biyé: « Les jeunes préfèrent la mort par des ceintures d'explosifs à l’enfer des prisons…»
Le Prisonnier présumé salafiste jihadiste Taher Ould Biyé lanceé un appel aux autorités mauritanienne afin qu’elles mettent un terme à ce qu’il a appelé «les souffrances dans les prisons », qu’il estime être à l’origine des dernières violences terroristes qu’a connues la Mauritanie, soulignant que : « Les jeunes préfèrent la mort par des ceintures d'explosifs à l’enfer des prisons…»

Dans une déclaration à l’ANI, Ould Biyé a indiqué que les auteurs de tous les actes de violences perpétrés, notamment le GSPC, depuis 2005 à Lemgheitty, jusqu’à nos jours, , estiment que leurs actes interviennent en représailles à l’emprisonnement des oulémas, ainsi que les mauvais traitement auxquels sont soumis les détenus.

Il a également ajouté que les prisonniers de la mouvance salafiste, sont le plus souvent détenus pendant de longues périodes. Il poursuivra que même dans certains cas l’emprisonnement peut se perpétuer au-delà de la durées des peines déjà prononcées, citant le cas d’Ely Cheikh Ould Khawmani, dont la peine est déjà purgée. Dans d’autres cas, poursuit Taher, les peines sont alourdies pour empêcher à ceux dont l’emprisonnement est entrain de se terminer de recouvrer leur liberté.

« Cet état de faits amène beaucoup de jeunes, souligne Taher, à préférer mourir par des ceintures d'explosifs que de rester en prison et mourir à cause de la torture et des mauvaises conditions de détention ».

Ould Biyé qui purge une peine de 8 ans de prison prononcée à son encontre par la Cour d'appel pour appartenance à une organisation terroriste, faux et usage de faux, a souligné que : «Le pays devra être gouverné par la sagesse afin d’éviter à ce que la situation n’atteigne des proportions incontrôlables ». Il précisera que : « Les choses sont encore à leur juste début et l'éradication du phénomène(le terrorisme, ndlr) est encore possible ».

Et Ould biyé de marquer son étonnement en disant : « Pourtant, le jour où notre condamnation est prononcée par la cour d’appel, quatre grands dealers ont été remis en liberté !. Au Sénégal, poursuit-il, Ould Ahmednah fut condamné à un seul mois de prison pour faux et usage de faux, cependant qu’on est condamné à des peines allant jusqu’à huit ans de prison pour des motifs analogues! »
Par ailleurs, Taher Ould Biyé a indiqué qu'il est convaincu de la nécessité d'éviter au pays d'entrer fortuitement dans une« guerre », soulignant être, également convaincu que le nouveau président Mohamed Ould Abdel Aziz possède « suffisamment d'audace » pour cerner le problème (violence terroriste, ndlr) et mettre un terme à la situation qui prévaut dans le pays.

A propos du dialogue préconisé par certaines parties entre oulémas, intellectuels et « jihadistes salafistes », Taher dira que ces derniers ont toujours fait montre de leur disposition à y participer, mais que personne ne s’intéresse à ce dialogue.

Il renouvellera son appel « pour sauver le pays et lui éviter d’aller dans une confrontation inutile ».

Source: ANI
Lundi 24 Août 2009 - 19:02
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par cheick le 24/08/2009 19:04
Demander la paix c'est la solution et non demander la guerre. toujours croire en la paix par la Foi Divine. Paix sur vous monsieur et PAIX à tous.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543