Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les leçons d’une campagne réussie par Hamdou Rabby Sy


En faisant le choix de se représenter pour la 3ème fois aux élections présidentielles, Monsieur Ibrahima Moctar SARR, président de l’AJD/MR a fait preuve de la constance de son engagement et de sa détermination comme le candidat de la vérité, de la justice et de la démocratie. En toute lucidité et humilité, sans illusion quant aux résultats, il a mené sa campagne avec une posture charismatique, dont l’aura a défié toute forme d’arrogance et de surenchère. Discours marqué par une clarté pédagogique, une épaisseur intellectuelle et une profondeur éthique, il s’est articulé autour de thématiques devenues les articulations majeures du projet de société programmatique de sa présence incontournable dans la configuration du paysage politique. Le mérite de sa candidature est à l’aune de sa campagne dont le parcours a été sans faute. Il a sillonné la Mauritanie, vaste par sa superficie, pauvre par la succession des régimes qui rythment le fonctionnement du système. Ibrahima SARR a dénoncé l’impasse structurelle dans laquelle s’est enfermé le régime d’Ould Abdel AZIZ.

Pour autant, et ce, en dépit de l’absence de garanties et des moyens dont dispose le candidat sortant, Ibrahima SARR a su porter sa campagne à un niveau de rigueur conjuguant ainsi un diagnostic sans appel de la situation catastrophique de la Mauritanie et l’espoir qu’une autre Mauritanie est possible. C’est dans cet entre-deux que résident l’originalité et la puissance de son discours de campagne. Pour ce faire, il faut une rupture fondatrice d’un Etat de droit où la justice sociale serait le vecteur d’une Mauritanie réconciliée avec elle-même. Par sa détermination, il a alerté les principaux responsables du système du péril qui pèse sur la cohésion nationale et la paix civile, si l’édifice de ce système n’est pas remis en cause.

La logique communicationnelle a prévalu sur toutes les formes de stratégies de rhétorique manipulatoire à visée populiste. La démagogie n’a pas eu droit de cité durant toute sa campagne. Le sens de la dignité, de la mesure et de l’équité ont constitué les marqueurs de l’intensité de ses convictions dont l’ardeur a fait vibrer les populations qui répondaient en masse à ces meetings. Poète, il a le sens de la musicalité des mots, homme de foi, la dimension du recueillement résonne dans le souffle des paroles qu’il exprime. La voix radiophonique du talentueux journaliste avec une maîtrise parfaite de la langue a donné une sonorité qui a entretenu le charme et la beauté de son discours. La vibration et la symbiose avec le peuple venu l’écouter ont produit une véritable magie dans les rencontres tout le long de son périple lors de sa campagne. La conjonction d’un verbe facile, clair et fluide et des thématiques portées sur l’exigence de vérité, de justice et de démocratie a marqué les femmes, les hommes et les jeunes qui furent nombreux à entendre le candidat de l’espoir qu’une autre Mauritanie est possible.

Le message de la vérité, de la justice, de la démocratie, a constitué le credo du discours du candidat de l’AJD/MR refusant de s’avouer vaincu en se réduisant au score officiel présenté par les seuls détenteurs du jeu, à savoir les représentants du président Mohamed Ould Abdel AZIZ. Au courage politique s’ajoutent la lucidité et le sens de la responsabilité. Ibrahima SARR a la conscience effective qu’il n’est pas un opposant politique comme les autres, du fait de son ancrage dans une ligne politique fondée sur la résistance contre le racisme et l’esclavage. Rappelons que l’Etat mauritanien est le seul Etat au monde où le racisme et l’esclavage sont opérationnels à tous les niveaux. L’impunité et le déni de citoyenneté continuent de plus belle à être pratiqués par les agents de l’Etat sans courir aucun risque de poursuite par la justice. Le candidat Ibrahima SARR a su pointer tous ces manquements sans haine, ni rancune, encore moins avec l’esprit de vengeance. La difficulté systémique endogène existe aussi bien au sein de la composante victime que de celle qui constitue la base socio-historique et idéologique du système.

Aussi faut-il souligner qu’oppresseurs et opprimés sont sur la même longueur d’onde, quant à leur soutien au régime. Ils représentent la coalition des racistes, esclavagistes, féodaux, régionalistes, tous aveuglés par un conservatisme aussi atavique que mesquin. La Mauritanie de l’élite, toutes catégories confondues, continue de profiter du système, différant de ce fait l’inéluctable avènement d’une autre Mauritanie tournée vers l’avenir, celle que représente sans ambiguïté Ibrahima Moctar SARR.

Le travail qu’il a accompli au cours de cette campagne présidentielle, les mutations qui sont en train de s’opérer constituent les étapes nécessaires à l’émancipation de notre peuple du joug de l’ignorance et de l’obscurantisme. Ignorance et obscurantisme qui constituent le terreau de tous les médiocres qui gouvernent, des pseudo-experts et de faux et prétendus intellectuels qui ne sont que des écrivailleurs qui cachent mal leur nullité et leur esprit revanchard. Partisans de la facilité, hantés par la peur de l’avènement d’une société où l’effort et le mérite seront les seuls critères de promotion sociale, les conservateurs égoïstes attachés à leurs privilèges et les démagogues de toutes sortes se sont ligués contre le seul candidat à même de libérer la Mauritanie des activistes excités et exaltés de l’arriération. Résolument ancré dans les valeurs d’égalité, de solidarité, de fraternité et de dignité, Ibrahima SARR a conçu son discours de campagne comme une offre programmatique pour une Mauritanie respectée dans le concert des nations du monde. A ce titre, il s’est adressé à la femme mauritanienne, à la jeunesse mauritanienne et à toutes et à tous ceux qui aiment la Mauritanie. Il y a ceux qui profitent de la Mauritanie qui sont nourris au cynisme, à la haine raciale, au chauvinisme, au sectarisme, à l’égoïsme et au mépris de l’autre. Cette Mauritanie a tout fait pour que le candidat Ould Abdel AZIZ remportât la victoire. Mais au fond, cette Mauritanie-là est celle de la dérive, du péril et du nationalisme étroit, de la féodalité et du tribalisme. Contre les défenseurs de ce système depuis les indépendances, la Mauritanie qui résiste contre la domination, l’oppression, le racisme, l’esclavage, le déni de citoyenneté à toute une composante de notre pays, dont la dignité et le droit de vivre dans son propre pays sont refusés. C’est cette Mauritanie qu’incarne avec courage, détermination et constance Ibrahima Moctar SARR. Tout son mérite réside dans la cohérence de son parcours, la cohésion dans ses positions et la consistance de sa posture.

Le discours de campagne de Ibrahima SARR fut sans complainte, ni plainte, sans escalade verbale et sans misérabilisme. Ses propos furent marqués par la clarté, la rigueur, la dignité et surtout par l’empathie et le souci de l’autre. Il y a de quoi nourrir l’action de la prochaine gouvernance du président se succédant à lui-même, Ould Abdel AZIZ. L’agir politique dans le sens constructif et moderne a ponctué les énoncés de Ibrahima SARR. Ce qu’il faut retenir de la campagne du président de l’AJD/MR, c’est l’ancrage dans un projet pour une véritable alternative démocratique en Mauritanie consistant à prendre en charge les problèmes cruciaux structurels. Aussi faut-il souligner qu’un travail de réflexion, d’approfondissement et de mobilisation de militants et de sympathisants doit être à l’ordre du jour pour la continuation et l’enracinement dans le message qui a été martelé durant la campagne.

Que les électrices et les électeurs ne soient pas encore prêts à valider le message du candidat de la justice, de l’égalité et de la démocratie n’altère en rien la justesse et l’équité de ses propositions et de son programme. Il nous semblait important de souligner qu’un pas décisif et historique a été accompli par Ibrahima SARR pour la troisième fois. La cécité et l’opportunisme ont prévalu sur fond de manipulation, d’obscurantisme, de désarroi et de démagogie.

Monsieur Ibrahima Moctar SARR n’a pas démérité. Il est l’artisan de la résistance éthique et l’architecte d’une nouvelle perspective dont, la prospection définit l’avenir pour une autre Mauritanie. Il faut dire qu’il y a eu conjonction du parcours du combattant, de la trajectoire du militant, du tracé du résistant pour produire un style de campagne différent de tous les autres candidats, particulièrement du candidat à sa propre succession. Poète qui maîtrise les figures du discours, réaliste qui se refuse au pragmatisme des résignés, optimiste qui se méfie des illusions des lendemains qui chantent, critique sans perdre de vue le sens de la mesure, Ibrahima SARR a mis en exergue le signifiant politique de son message sans que les stratégies électoralistes ne viennent le parasiter. Avec envergure et lucidité, le message du candidat de l’espoir de la rupture avec le système et pour le changement a posé les jalons du discours programmatique au service d’une opposition crédible. Telle, nous semble, être la leçon majeure de la campagne du président de l’AJD/MR, Monsieur Ibrahima Moctar SARR.

Hamdou Rabby SY




avomm.com
Dimanche 13 Juillet 2014 - 19:18
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Bass Amadou le 01/07/2014 11:34
Monsieur SY le peuple a besoin d'hommes éclairés de ta dimension.
Merci

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4