Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Les militaires ont de nouveau arrêté le Premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghev


Les militaires ont de nouveau arrêté le Premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghev
La police mauritanienne a interpellé jeudi dans le nord du pays Yahya Ould Ahmed Waghf, le Premier ministre renversé par le coup d'Etat du 6 août, a annoncé le Front national pour la défense de la démocratie, une coalition de partis opposés au putsch.

"Yahya Ould Ahmed Waghf se rendait à Nouadhibou (nord) avec une mission du Front national pour la défense de la démocratie, pour un meeting politique à Nouadhibou (capitale économique) prévu dans l'après-midi", a déclaré à l'AFP El Hassan Ould Keihil, membre de la coordination du Front.

"La gendarmerie l'a interpellé à l'entrée de Nouadhibou et l'a remis à la police qui le conduit en ce moment vers la capitale", a ajouté la même source.

Le chef du gouvernement avait déjà été arrêté le 6 août, au moment du coup d'Etat qui a renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, puis libéré cinq jours plus tard.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi reste toujours privé de liberté, en résidence surveillée.

Le premier président démocratiquement élu (en mars 2007) du pays a été renversé le 6 août par un coup d'Etat mené par le commandant de la garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, qu'il venait de limoger en même temps que trois autres généraux.

Mercredi soir, M. Ould Waghf a affirmé sur la chaîne arabe Abu Dhabi TV "qu'il y avait un putsch qui était en préparation pour le 19 août" et que le président Ould Cheikh Abdallahi n'avait fait qu'"anticiper" ce coup d'Etat en limogeant les chefs des armées, le matin du 6 août. Quelques heures plus tard, le président était renversé.

La semaine dernière, M. Ould Waghf avait refusé de reconnaître la nomination par le chef de la junte d'un diplomate, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, au poste de Premier ministre, et avait annoncé qu'il ne se prêterait pas à une passation de pouvoirs.

___________
Source: TV5
(M) avomm

Jeudi 21 Août 2008 - 17:40
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543