Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : transport, entretien et alimentation engraissent le prix du mouton


Au principal foirail de Nouakchott, le prix du mouton varient entre 6.000 et 12.000 MRU. C’est principalement le coût du transport et d’entretien qui grèvent lourdement le budget des familles.

Au principal foirail de Nouakchott, située à El Mina, une commune de la banlieue sud, le mouton destiné au sacrifice est trop coûte trop cher à 72 heures de la fête musulmane de l’Aid el-Kebir, la Tabaski d’Afrique de l’Ouest.

Harouna Ba, vendeur de moutons en témoigne «je viens de Foum Gleita, dans la région de Kaédi. Les prix des moutons, qui varient de 6.000 et 12.000 MRU, restent dans des limites raisonnables, compte tenu des circonstances, notamment des frais annexes.»


Mamadou Abdoul Bâ dresse le même constat, «le coût du mouton est gonflé par les conditions de transport de Foum Gleita à Nouakchott. J’ai payé entre 18.000 et 20.000 MRU, pour convoyer 200 têtes vers Nouakchott. Il faut ajouter à cela les frais en lien avec l’alimentation et l’entretien pendant plusieurs jours.»

A Fall, client, est venu chercher un mouton pour le sacrifice, qu’il a acheté à 6500 MRU. Un coût qu’il juge excessif.


Amadou Seck (Nouakchott, correspondance)

Source : Le 360.ma (Maroc)
Samedi 15 Juin 2024 - 22:33
Samedi 15 Juin 2024 - 22:37
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591