Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie : une quinzaine d’arrestations, à Kaédi, en marge du défilé du 28 Novembre


A Kaédi, dans le sud de la Mauritanie, des organisations de défense des droits de l’Homme, ont évoqué l’arrestation d’une quinzaine de personnes, dans le sillage du défilé de la fête nationale d’indépendance.

Ces personnes, pour la plupart des veuves et des orphelins, ont été arrêtées pendant qu’elles tentaient de brandir des banderoles, appelant au règlement de la question du passif humanitaire des années 80-90.

Selon des sources proches d’organisations de défense des droits de l’Homme, 6 de ces personnes arrêtées, dont la secrétaire générale du Collectif des veuves, Maimouna Alpha Sy, sont actuellement détenues, à la Brigade de la Gendarmerie de Kaédi.

"Au départ, une quinzaine de personnes a été arrêtée. Elles étaient parties à Kaédi pour faire entendre leurs voix par rapport à la question des 28 militaires tués, à Inal", le 28 novembre 1990, à la veille de la fête d’indépendance nationale, a expliqué à Cridem, le secrétaire général du FONADH, Sarr Mamadou.

"Ce sont des gendarmes en civil qui les ont arrêtés", a poursuivi M. Sarr.

Ce mardi 28 novembre, Kaédi accueillait pour la première fois les festivités commémoratives du 28 Novembre, présidées par le Chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdel Aziz. Cette date, depuis novembre 1990, correspond également pour de nombreuses familles, à un jour de deuil.

Texte | Par Babacar Baye NDIAYE

©Cridem 2017
Mardi 28 Novembre 2017 - 22:16
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543