Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mohamed Ould Abdel Aziz à Reporters sans frontières "Mon objectif est de libéraliser la presse


Mohamed Ould Abdel Aziz à Reporters sans frontières "Mon objectif est de libéraliser la presse
Lors d’une rencontre avec le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, le 27 octobre 2009, une délégation de Reporters sans frontières a obtenu l’assurance que la liberté de la presse fait et fera partie de ses priorités. Le Président, en visite officielle à Paris, a réservé un accueil chaleureux à l’organisation et a affirmé sa volonté d’œuvrer pour améliorer la situation de la liberté de la presse dans son pays.

"Mon intention est d’encourager la liberté de la presse et la liberté d’expression de tous les Mauritaniens. Malgré toutes les insultes dont j’ai pu être victime, j’ai comme principe de ne jamais attaquer la presse de quelque manière que ce soit. Je pense que les personnalités publiques qui n’acceptent pas ce principe devraient changer de métier", a affirmé Mohamed Ould Abdel Aziz aux représentants de Reporters sans frontières. "J’ai décidé de mettre fin au système de publicité étatique qui encourageait la corruption. Aujourd’hui, l’Etat finance 80% de l’impression de la presse privée à travers l’imprimerie nationale. C’est un effort imporant, et je pense qu’il devrait d’abord aider les journaux réguliers", a ajouté le chef de l’Etat mauritanien.

Une semaine après la publication du classement mondial de la liberté de la presse, dans lequel la Mauritanie se situe à la centième position, enregistrant un gain de cinq places par rapport à l’année 2008, la discussion avec le chef de l’Etat, élu le 4 août 2009, a porté sur la situation actuelle des médias dans le pays et les progrès enregistrés depuis 2005.

Reporters sans frontières a notamment insisté sur :

l’urgence de promulguer le décret d’application de la loi sur l’audiovisuel favorisant la libération effective des ondes ;

la nécessité d’assainir le secteur des médias ;

l’intérêt pour la Mauritanie de combler le vide juridique concernant la presse en ligne. Le cas du directeur de publication du site Internet Taqadoumy, Hanevy Ould Dehah, emprisonné depuis le 18 juin 2009 et condamné à six mois prison, a été évoqué. Plus d’informations sur Hanevy Ould Dehah :

Le président de la République islamique de Mauritanie a promis de se saisir de l’ensemble de ces dossiers.


Source: RSF
Mercredi 28 Octobre 2009 - 18:38
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543