Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ouverture de la 1ère session parlementaire (2009-2010) : Messaoud appelle à la consolidation des acquis et M’Baré appelle au dialogue.

La première session du parlement au titre de l’année 2009-2010 s’est ouverte lundi à Nouakchott sous la présidence effective des présidents de l’assemblée nationale et du sénat Messaoud Ould Boulkheir et Bâ Amadou, dit M’Baré, en présence des membres du gouvernement de Ould Mohamed Laghdhaf.


Ouverture de la 1ère session parlementaire (2009-2010) : Messaoud appelle à la consolidation des acquis et M’Baré appelle au dialogue.
Ouvrant la première séance de cette session au niveau de l’assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir a prononcé un discours dans lequel il a reconnu que la dernière élection présidentielle constitue un acquis à préserver pour le peuple mauritanien et ce « en dépit des réserves » qu’il avait émis sur les résultats de cette élection. Il a également rappelé son refus de présider des séances parlementaires sous le régime issu du coup d’Etat.

Le président de l’assemblée nationale a invité les mauritaniens à tirer les leçons de la dernière crise née du coup d’Etat du 6 août 2008. Il soulignera, à ce propos, qu’ils doivent oeuvrer à :
- Renforcer en premier lieu nos institutions constitutionnelle et démocratiques, afin de les rendre mieux à même de jouer efficacement leur rôle et à résister à toute forme d’hégémonie pouvant les menacer..

- Mettre un terme aux candidatures indépendantes au niveau des deux chambres du parlement et ce en vue de donner plus de crédibilité à la représentation élective(le contrat social doit être entre l’électeur et les institutions démocratiques ainsi que les partis politique). Ould Boulkheir a également appelé à la réalisation des équilibres au niveau des représentants du peuple au sein des communes, avant d’appeler à mettre un terme à l’achat des consciences, ayant , par le passé transformé les élections en «véritable mascarade».

Par ailleurs, le président de l’assemblée nationale a appelé à une reforme profonde et à un « redressement » de l’administration, pour en faire « un outil de gestion et de développement loin des surenchères politiques ». Messaoud a enfin marqué son engagement à rester « un opposant ferme et objectif à la majorité qui gouverne… »

Au niveau de la chambre haute, le président Bâ M’Baré a insisté sur la « pertinence du programme électoral de Mohamed Ould Abdel Aziz » , qui lui a permis d’être élu par les mauritaniens.

Après avoir souligné la fin de la crise politique consacrée par l’election présidentielle de juillet dernier, le président du sénat a appelé à « un dialogue franc entre la majorité et l’opposition, entre le gouvernement et ceux qui critiquent son action…Pour dépasser définitivement la crise que nous avons connue en 2008 ».


source : ANI
via cridem
Lundi 9 Novembre 2009 - 21:39
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Tierno le 10/11/2009 01:47
Adieu FNDD, adieu Sidi. Voilà Messaoud avec ses bras au ciel dans l'assemblée nationale pendant que Aziz est au palais.
la lutte continue

2.Posté par BOJEL SIH le 10/11/2009 11:17
Un vrai ‘ceerno’ ne lutte pas contre les forces démocratiques (FNDD).Ton ennemi est sûrement ailleurs.

3.Posté par Xmandiallo le 10/11/2009 12:28
Messoud a compris que le FNDD n'est pas fiable, il a repris son boulot qu'il avait boudé pendant plusieur mois et il sait que le FNDD ne l'acceptera jamais comme leader à cause de ses esclavgistes et des opportunistes affamés.
Messoud est à l'age de la retraite et il ne sera plus candidat à la présidentielle , il a compris où est son intérêt avant qu'il soit lui aussi la proie d'Aziz qui apparement ne rigole pas avec la gabagie.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543