Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Point Afrique renonce à son vol mauritanien


Point Afrique renonce à son vol mauritanien
Cet hiver, Atar sera desservie par un seul vol depuis Paris, au lieu de deux prévus initialement.

Mauvais temps pour la Mauritanie : alors que les conditions de sécurité demeurent incertaines, Point Afrique préfère renoncer au vol hebdomadaire qu'il comptait affréter entre paris et Atar cet hiver. La desserte devait être assurée par Air Méditerranée en Airbus A321 (220 sièges) le dimanche. 126 passagers étaient enregistrés sur le premier vol du 25 septembre.

Amoureux du désert, Maurice Freund a cherché une solution de repli sur la Mauritanie, pour les agences spécialisées dans la randonnée avec lesquelles il travaille, et pour sa propre activité : le président-fondateur de Point Afrique a tenté de négocier avec la Somasert, qui exploite désormais le seul vol hebdomadaire Paris-Atar (revendu par Transavia.com). En vain. « Nous étions prêts à partager le risque aérien, explique-t-il. Les négociations ont pour l'heure achoppé, sur le prix mais aussi le jour de la rotation. Le vol de la Somasert (Société mauritanienne de services et de tourisme), le vendredi, pose problème. « En basculant du dimanche au vendredi, nous perdrions 60% de nos clients », estime Maurice Freund.

« Alors que la Libye vient de fermer son désert aux touristes, les destinations de repli sont moins nombreuses », ajoute-t-il à regret. En plus de Mopti au Mali, Point Afrique compte surtout sur l'Algérie cet hiver : outre sa nouvelle destination Ghardaïa, il pousse avec prudence Djanet et Tamanrasset. « Avec Aigle azur, nous avons réduit de 55% nos capacités sur ces deux villes, par rapport à l'an dernier. Les gens sont de plus en plus réticents à l'idée d'aller dans le Sahara. »


___________________
Source: lechotouristique
(M) avomm
Lundi 29 Septembre 2008 - 13:55
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543