Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Rapport sur les droits de l’homme: les prisons de Mauritanie sont des abris de torture systématiques


Le rapport annuel de l’Observatoire mauritanien des droits de l’homme (OMDH) a dénoncé la continuité des scénarios de violations physiques et morales dans les prisons mauritaniennes.

Parmi les violations, le rapport cite les bastonnades, les pendaisons et l’emprisonnement des militants de droits de l’homme et des politiciens avec les criminels de droit commun, pour que ces derniers torturent et humilient les premiers en lieu et place des geôliers et avec leur complicité.

Le rapport a cité le témoignage des activistes en droits de l’homme et en politique qui déclarent avoir été exposés à une perte de dignité par cette méthode consistant à les laisser à la merci des criminels dangereux.

C’est ce qui fait dire à l’Observatoire que la torture qui se fait à l’intérieur des prisons est une culture ancrée depuis des décennies, qu’il devient impossible de s’en débarrasser sans efforts intenses.

Le rapport note que la violence verbale et physique à l’encontre des détenus à l’intérieur des prisons se poursuit. Les policiers et les gendarmes continuent, comme d’habitude, à abuser et harceler les prisonniers par différentes manières.

Plusieurs détenus de la prison centrale de Nouakchott ont été victimes de mauvais traitements, comme le prisonnier Sidi Mohamed Ould Haidala, dont la presse indépendante a publié une vidéo, montrant des gardes pénétrant dans sa cellule le 28 – 03 – 2017, casser ses effets personnels et emporter d’autres, dans ce qu’il considère comme un ciblage contre lui et ses frères emprisonnés aussi.

http://zahraa.mr/node/16118

Traduit par Adrar.Info

source :cridem.org
Dimanche 1 Avril 2018 - 14:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 544