Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Suspension de 7000 personnes sans NIN


Selon des sources proches du département, le ministre délégué chargé du budget aurait ordonné à ses services, la suspension de tous ceux qui ne disposent pas de numéro d’identification nationale (NIN). Cette mesure concernerait, selon, nos sources, environ 7000 personnes, et est déjà effective à compter du mois de décembre en cours. Elle frappe presque toutes les catégories de fonctionnaires actifs, de retraités mais aussi et surtout les fonctionnaires et agents de l’Etat, victimes des évènements de 1989 / 91, lesquels ont eu d’énormes difficultés pour se recenser et donc pour justifier leur demande d’intégration, de mise à la retraite…

Certains de ces derniers, qui couraient derrière une régularisation depuis bien longtemps et qui espéraient voir leur situation se décanter en cette fin d’année, ont déchanté. En effet, devant le président du Haut Conseil de la Fatwa, le ministre délégué au budget dont les services traînaient les pieds pour l’exécution de la régularisation leur a laissé entendre que l’arrêté permettant d’alimenter la régie est déjà à la direction du budget mais qu’il n’y a aucun sou, et que par conséquent, les intéressés doivent patienter jusqu’en 2018.

Un état de fait que ces malheureux redoutaient depuis quelque temps parce qu’ils ne comprenaient pas pourquoi la direction du budget les renvoyait comme des ballons chaque fois qu’ils pointaient le nez pour demander l’état d’avancement de leur régularisation, c’est-à-dire la signature de l’arrêté au cabinet du ministre délégué et l’alimentation de la régie pour les payements. Nous y reviendrons.

Source : Le Calame
Dimanche 31 Décembre 2017 - 13:02
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 547