Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Une délégation de la commission africaine des Droits de l’Homme visite des sites de rapatriés


Une délégation de la commission africaine des Droits de l’Homme visite des sites de rapatriés
La délégation de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP), en visite dans notre pays, s’est rendue samedi 13 février 2009, dans les villages des rapatriés de Dar Salam au Brakna et Médina Salam au Trarza.

Ce déplacement sur le terrain a permis à la présidente de la CADHP, Mme Reine Alapini-Gansou et aux commissaires Soya Maïga et Mohamed Bechir Khalfallah d’apprécier la détermination des plus hautes autorités de notre pays à assurer une solution durable au problème des rapatriés.

Le sénateur Mohamed Bechir Khalfallah, commissaire chargé des activités de promotion en Mauritanie, dira à l’adresse des populations rapatriées de Dar Salam : «nous sommes véritablement charmés par cette ferme volonté de tourner une page qui a été très dure dans l’histoire de la Mauritanie Mais avec ce retour réussi des ex-réfugiés, ces nombreuses réalisations du gouvernement mauritanien à traversl’ANAIR, l’on ne peut que se féliciter du travail accompli même si les besoins restent immenses. Mais il ne dépend que de vous, mauritaniens, de faire en sorte que ce processus soit irréversible tout en sachant qu’il nécessitera beaucoup d’engagements pour le conforter, pour surmonter les obstacles et vaincre les réticences».

Avant cette intervention, le chef du village de Dar Salam ,a loué les efforts de l'ANAIR qui ont ciblé les besoins réels des populations comme l'eau à travers la construction de deux forages à Dar Salam, les mosquées, les projets agricoles, l’éducation et l’épanouissement des enfants, la distribution dans ce même village de 817 vaches laitières suitées, l’ouverture de trois boutiques communautaires pour les coopératives féminines, les nombreux soutiens aux différentes collectivités, la mise à disposition de deux moulins à grain et de cinq salles de classes équipées, les fours solaires ...

Il a évoqué comme problème la non-obtention des pièces d’état-civil pour les rapatriés du dernier convoi. La représentante des femmes a remercié l'ANAIR pour son programme d'appui aux populations rapatriées et pour les efforts de ses différentes équipes sur le terrain. Elle a toutefois souhaité l’ouverture d’une case de santé au village.

Pour sa part, le directeur général de l’ANAIR, Ba Madine, a tenu à préciser que toute la réussite de la politique nationale de réconciliation porte l’empreinte du Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a fait du retour des déportés et de l’amélioration de leurs conditions l’une de ses premières priorités offrant ainsi l’occasion pour notre pays de s’ériger en exemple, d’être fier de son image et d’accroître son rayonnement sur le plan international.

Ba Madine précisera à l’adresse de toute l’assistance : « Jusqu’à ce jour, tous les programmes réalisés par l’ANAIR au niveau des 117 sites d'accueil l’ont été sur fonds propres de l’Etat Mauritanien. Nous n’avons pas reçu un koums des bailleurs de fonds. Et c’est là l’occasion de demander à cette auguste délégation de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples de nous aider dans nos requêtes de financementauprès de nos partenaires techniques et financiers».

La délégation a par la suite visité le village de Médina Salam et son projet pilote caractérisé par l’aménagement d’un périmètre hydro agricole d’une superficie de 59 hectares au profit des populations rapatriées de ce village situé dans la commune de Tékane au Trarza.

Notons enfin qu’au cours de ce déplacement, la délégation de la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples était accompagnée par Son Excellence N’Gam Yahya, ambassadeur de Mauritanie en Gambie, siège de la dite commission, Ba Madine, directeur général de l’ANAIR, Cheikh Tourad Ould Abdel Malick, directeur général des droits de l’homme au commissariat aux droits de l’homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, Mohamed Ould M’Khaïtir, hakem de Boghé, Kane N’Diawar, directeur de l’accueil, de l’assistance et des AGR à l’ANAIR et MohamedOuld El Kory, directeur de la communication à l’ANAIR.

Source: ANI
Dimanche 14 Février 2010 - 16:37
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543