Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

BLAISE COMPAORE EN VISITE D'AMITIE ET DE TRAVAIL EN MAURITANIE.


BLAISE COMPAORE EN VISITE D'AMITIE ET DE TRAVAIL EN MAURITANIE.
Le président du Faso, Blaise Compaoré, a quitté Ouagadougou jeudi dans la matinée pour une visite d'amitié et de travail de 48 heures à Nouakchott sur invitation du président mauritanien, Ely Mohamed Ould Vall.

Selon un communiqué de presse de la direction de la communication de la présidence du Faso, cette visite confirme la volonté des deux hommes d'Etat de renforcer les relations entre le Burkina et la Mauritanie.

Cette option s'était déjà manifestée en décembre 2005 avec la visite du chef de l'Etat mauritanien au Burkina pour assister à l'investiture de M. Blaise Compaoré à la présidence de la République.

A cette occasion, M. Mohamed Ely Ould Vall avait souhaité que toutes les opportunités de coopération soient exploitées entre les deux pays en vue d'amorcer le dégel.

Les relations entre Nouakchott et Ouagadougou ont connu dans les années 2000 un froid marqué par des suspicions de la part de l'ex-chef de l'Etat mauritanien, Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya, qui accusait le Burkina, en association avec la Libye, de vouloir déstabiliser son régime.

Le point culminant de cette discorde a été la dernière tentative de putsch en 2003 contre Ould Taya dans laquelle le Burkina Faso et la Libye étaient accusés d'être les principaux soutiens des Cavaliers du Changement, les auteurs résumés.

Cette prétendue implication du Burkina Faso dans les affaires intérieures mauritaniennes a été exacerbée par la présence d'opposants au régime Ould Taya à Ouagadougou.

A l'époque, le Burkina avait justifié cette présence par l'option qu'il a prise depuis une décennie de favoriser le dialogue pour la résorption des crises intra-étatiques, ce qui n'a pas rencontré l'assentiment de Nouakchott.

Dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays, le nouveau président, Ely Mohamed Ould Vall a dépêché à Ouagadougou, il y a juste une dizaine de jours, un émissaire pour inviter Blaise Compaoré à se rendre en visite en Mauritanie.

Selon les observateurs, cette volonté de renouer les relations est réciproque et profitera à tous en raison de nombreuses opportunités de coopération qui peuvent exister entre les deux pays.

Cette coopération qui sera axée dans les domaines de l'agriculture, de l'élevage, des hydrocarbures, va sans nul doute redonner vie à des relations en souffrance et ouvrir peut-être la voie à un retour de la Mauritanie dans le giron ouest-africain.
Jeudi 16 Mars 2006 - 18:06
Vendredi 17 Mars 2006 - 11:55
Mauritanie-Web via cridem
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591