Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Bureau Exécutif du Cadre de Concertation des Rescapés Mauritaniens en Europe et aux USA (CCRM-E/USA).


Note relative aux divergences suite à la communication du Collectif des Rescapés Militaires(COREMI) déclarant la destitution de la Commission de médiation élargie chargée de la mise en place d’un CCR-M à Nouakchott.

Depuis une semaine le groupe WhatsApp des frères rescapés, qui regroupe les victimes du génocide des années 1980/90 en Mauritanie, est le théâtre de joutes verbales suite à la communication du Bureau Exécutif du Collectif des Rescapés Militaires (COREMI), relative à la création d’une nouvelle Commission de médiation par là même déclarant destituer celle en activité depuis janvier 2019.

Cette initiative (Commission médiation), constituée de bonnes volontés, s’était fixée comme mission de réconcilier les frères rescapés militaires et engager les retrouvailles des différentes organisations des victimes pour la mise en place d’un cadre de cadre concertation à l’image des victimes établies en Europe et aux USA.

Le CCRM-E/USA, rappelle que l’initiative de cette commission de médiation en Mauritanie émanait de notre confrère SY Abdoulaye et que par cooptation d’autres membres de COREMI ont rejoint, puis d’autres personnalités comme le Colonel à la retraite NDiaye KANE et des victimes issues d’autres d’organisations et des doyens en les personnes de Fara Oumar BÂ et A.C/er DIALLO Youssouf.

La pertinence de l’ambition et de l’objectif visés ont suscité un intéressement justifié de la part de CCRM-E/USA à mobiliser des ressources humaines et financières pour appuyer l’assemblée générale du 18 janvier 2018 qui a consacré les retrouvailles des frères rescapés de COREMI et la mise en place d’un bureau consensuel.

A l’issue de cette première étape du processus, le CCRM-E/USA a été informé par ses contacts à l’intérieur du pays que les rescapés militaires membres de la commission médiation ont partagé avec le nouveau bureau de COREMI leurs volontés communes approuvées de poursuivre les démarches de retrouvailles avec les autres organisations de victimes en vue de la création d’un large réseau de coordination de celles-ci à l’intérieur de la Mauritanie.
L’arrivée du Lt/er Yongane en Mauritanie pour ses congés, a été l’occasion de prises de contact direct avec les organisations des victimes, la commission de médiation et les bonnes volontés pour catalyser les conditions de mise en synergie des structures des victimes devant constituer le CCRM en Mauritanie.

Le CCRM-E/USA a continué à suivre avec intérêt, neutralité et équidistance l’évolution du processus de mise en place de cette institution dont les informations de sources diverses confirment les volontés intangibles des parties prenantes pour réaliser incessamment l’objectif de mise en place de cet organe central de ce réseau.

Tenant compte des avancées acquises et des solidarités conquises, le CCRM-E/USA demande à ses collègues de COREMI de se départir des rumeurs non confirmées et raisonnables, de prendre acte de la déclaration de la commission de médiation de ne figurer dans aucun bureau à élire (confirmer par celui de COREMI), considérant que l’élection d’une direction de CCRM en Mauritanie reviendra aux délégués des structures seuls mandataires à élaborer des critères de choix hors de toute vélléité de confier la destinée des victimes du génocide à des personnes suspectes ou parachutées .

La collaboration de CCRM-E/USA avec la commission médiation , validée par toutes les organisations partenaires , a permis le renouvellement consensuel du bureau de COREMI, de sceller un compromis pour la mise en place de CCRM en Mauritanie et les perspectives de conjuguer nos efforts et expériences pour peser pour un règlement juste et équitable du génocide en Mauritanie.

L’heure n’est pas à la rupture unilatérale de l’initiative par une entité, importante soit-elle, de l’ensemble des organisations des victimes, de l’ambition que nous avions nourrie et espérée aboutir sous peu.

Le CCRM-E/USA appelle à un dialogue franc et inclusif des victimes, invite à appuyer l’action de la commission médiation en place tout en étant ouvert à toute opportunité pour renforcer et améliorer la mise en œuvre de sa mission pour notre intérêt collectif.

Nous devons croire à notre capacité de construire des forces décuplées par notre unité, auxquelles aucun ennemi ne pourra résister.

Paris, le 07Juin 2020

Pour le CCRM-E/USA
Le Bureau Exécutif

Lundi 8 Juin 2020 - 19:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 555