Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Carte d'identité : Pour mieux connaître le Général Aziz / Abdelkader O. Dehmass


Carte d'identité : Pour mieux connaître le Général Aziz / Abdelkader O. Dehmass
L'homme défraye la chronique en Mauritanie depuis le 3 août 2005 où il s'est sorti de l'ombre en déposant le redoutable Colonel Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya, dont il garantissait jusqu'à ce jour la sécurité. Depuis, il a pris le pays en main et occupe les racontars de salons de sa capitale, Nouakchott. Son attitude d'étroitesse, de rigidité et de détermination rappelle celle de Ould Taya mais il semble bien mieux conseillé, dans le sens d'un cynisme habile qui s'instruit des erreurs et en prévient la récidive.

Il ne sera pas aisé de démettre le Général.

Une fois, il ne s'entend pas avec le Colonel Abderrahmane Ould Boubacar, Chef d'Etat-major, une autre il est opposé à Ould Cheikh El Alem, encore supérieur hiérarchique et même s'offre-t-il le luxe de se facher, pour des raisons nobles semble-t-il, avec son cousin germain, le Colonel Ely Ould Mohamed Vall, Président du Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie (CMJD), chef de l'état !

Pendant les élections, la rumeur d'abord - lui-même l'a confirmé ensuite – insiste sur son interférence dans le processus démocratique alors que l'armée mauritanienne, à travers le CMJD, s'engageait à ne pas se mêler de politique partisane.

En 2008, il est élevé au grade de Général par le Président de la République qu'il dépose quelques semaines plus tard ! Personne ne sait, jusqu'à présent, pourquoi une telle promotion et si Ould Cheikh Abdellahi l'a faite de lui-même ou sous la pression. De qui, le cas échéant ?

Mais qui est-il donc, cet officier aujourd'hui le plus gradé de l'armée, alors qu'il n'est ni le plus ancien ni le plus méritant ?

Alors que les média de l'état le présentent comme "le président des pauvres" on découvre, par un article publié sur le net et qui a délié beaucoup de langues, l'importance de sa fortune. Un président des pauvres qui commence ses visites par les bidonvilles, d'accord, c'est bien pertinent. Mais d'où lui proviennent tous ces biens, si vraiment ils lui appartiennent ? D'où lui tombent les maisons du Maroc, les immeubles, les terrains constructibles, les sociétés, le parc automobile ?

Un officier intègre, dans l'armée mauritanienne, de surcroît mécanicien de formation, ne peut pas obtenir tout cela de son salaire seulement ! Comment a-t-il acquis toute cette fortune qu'on lui attribue ? Pourquoi n'a-t-il pas trouvé une autre rue pour lui donner le nom de Moktar Ould Daddah, que celle à proximité de l'une de ses villas ?

Ses partisans le présentent comme un homme "loyal" et "sincère". Mais pourquoi alors trahit-il la confiance de deux chefs d'Etat dont il assurait la sécurité ? Pourquoi alors depuis le 6 aout, les média officiels ne font que mentir à ce propos : les justifications du coup d'état sont des subjectives, la diminution des prix est fausse, la libération du président est un leurre, tout comme l'affaire Air Mauritanie, la rupture des relations avec Israël. Même le rapport des états généraux de la démocratie (EGD) a été dénaturé ? Un président véridique peut-il autoriser, voire encourager le mensonge d'état ?

Tous les mauritaniens veulent bien connaitre cet homme étrange, qui ne ressemble à aucun des présidents précédents : il dit ne pas avoir opéré de coup force mais fait jeter en prison le président et son premier ministre. Il minimise les sanctions contre la Mauritanie, pourtant un pays du tiers-monde sous perfusion de l'aide extérieure sous forme de dons, subventions et prêts préférentiels.

Sa naissance et sa carrière

Mohamed Ould Abdel Aziz serait né en 1954 à Darou Mousti (près de Louga, Sénégal). Mais sur les papiers officiels, il vient au monde, deux ans plus tard à Nouakchott. Est-ce vrai ? En tout cas le Général parait avoir un problème avec l'état civil. C'est grâce à Ould Abdel Aziz que l'actuel directeur de l'état civil a été désigné à ce poste très important ; cet autre personnage vendait des groupes électrogènes d'occasion, à l'origine douteuse, stock de l'armée, murmurent les mauvaises langues !

Les soirées joyeuses avec le cousin Mohsen ould El Hadj, dans une certaine maison de la Socogim-ksar, dont nous tairons le nom des propriétaires, ont-elles une relation avec son enfance perturbée de l'autre côté du fleuve Sénégal, la rupture prématuré de ses études en quatrième année du collège, dans des conditions demeurées obscures ?

Et son arrivée à Nouakchott, quand et pourquoi a-t-elle au lieu ? Parce que ses parents voulaient l'éloigner des mauvaises compagnies ? Et son stage de dactylographie au Ministère des Finances où il travaille quelques temps, qui l'a décroché pour lui ? Et ses études militaires à Meknès au Maroc ? Est-il vrai qu'il ne détenait pas le baccalauréat exigé et a été inscrit sur une intervention et l'engagement de suivre des cours à l'Université ? Est-il vrai qu'il ne l'a jamais respecté ?

Pour toutes ces raisons, il ne trouvera comme spécialité militaire possible que la mécanique auto, moyenne catégorie. Ainsi, peut s'expliquer son intérêt ultérieur pour le transport en général, dont le même article affirme qu'il est l'un des grands promoteurs en Mauritanie !

Début des années 1980, la carrière sur le terrain du futur Général n'a pas dépassé 17 mois dans la région de Sélibaby, quand il se retrouve parmi les des collaborateurs très proches du Président Ould Taya. Pendant près de vingt ans, il était son homme de confiance, avant d'être son tombeur. Il fera la même chose avec Ould Cheikh Abdallahi.

Son caractère

Sur le plan humain, l'homme est un taciturne nerveux, un peu triste, pessimiste, désabusé de la nature humaine, ultra réservé et colérique. Il ne surveille pas toujours son langage, ce qui l'amène souvent à commettre de graves impairs : "si ould Waghef mange du riz avarié, nous le libérerons" ; "c'est l'armée qui a amené l'ancien président au pouvoir" ; "vous applaudissez pour le fauteuil", "ankoum adlouhoum alla kwars" ("et ne m'embauchez pas que des négro-africains" ! sur le ton de la mise en garde, bien sur, en parlant des 5.000 emplois que la construction de la route Dar Naim-Tenouich va créer).

Sa proximité avec Ould Taya lui a appris le mépris des politiciens et des notables, qu'il a vus se déshonorer pour des miettes de la main du Prince. Le Général déteste en réalité la plupart de ses applaudisseurs actuels mais il s'en sert.

Sa connaissance de la Mauritanie ancienne, de sa stratification sociale, de ses structures de solidarité, de la cohésion de ses différentes composantes, de sa géographie, s'avère limitée. Au cours d'une visite dans un centre professionnel, dont le directeur lui expliquait la vocation à former aux métiers professionnels, il a déploré le surnombre de l'effectif négro-africain et donné ordre de prendre, au moins 50% de "blancs" ! Racisme primaire ou volonté de généraliser le travail manuel et d'encourager le nivellement par le bas ? Le fameux concept de "Mauritanie profonde" inventé, sous la dictée des idéologues populistes qui le conseillent, découle-t-il de là ? Les promotions bizarres et népotistes (nous reviendrons dans un autre papier sur ses frères, parents et ceux de son épouse qu'il a nommés à des postes importants, le partage des positions entre les députés et les sénateurs de la fronde... tout un programme !!! ), constitueraient-elles une preuve suffisante de cette ignorance ?

Le Général n'a pas conscience des évolutions et des crises qui ont secoué le monde ces derniers temps ; son mépris au moins affiché envers la communauté internationale amplifie les risques graves que son refus de rendre le pouvoir au Président légal font peser sur le pays et lui-même.

Voici en résumées quelques une des "qualités" de l'homme, que les applaudisseurs professionnels et hypocrites au service de tous les régimes nous présentent aujourd'hui pour "sauveur" et veulent nous donner demain pour président élu !

Et ce n'est qu'une infime partie de l'histoire de l'homme. Il y a une suite...


Abdelkader Ould Dehmass



http://www.taqadoumy.com/fr/index.php?option=com_content&task=view



Vendredi 16 Janvier 2009 - 01:34
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par DIALLO le 17/01/2009 02:19
Où étiez vous quand le général nous imposait ce SIDI INCAPABLE . Votre histoire n'intéresse personne c'est du charabia, vous faites partie des DINOSAURES que SIDI avait pris à la
dernière minute de son règne, les anciens PRDS. Vous et AZIZ c'est du pareil au même.
PS : Etre né au Sénégal je ne vois pas de dégradant, ce passage nous rappelle les déportations quand tous les maures étaient complices de TAYA.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543