Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Déclaration sur le massacre de citoyens mauritaniens en territoire malien


Des informations de plus en plus alarmantes circulent depuis le 5 mars au sujet de l'enlèvement brutal et de l'assassinat barbare en zone frontalière malienne de plusieurs éleveurs mauritaniens rassemblés au point d'eau dit "robinet al Attay".

Des témoignages recueillis auprès de leurs proches accusent de ce crime horrible, une unité de l'armée malienne en patrouille dans le secteur. De surcroît, il intervient quelques semaines seulement après un autre massacre de civils mauritaniens innocents perpétré dans des conditions similaires et qui avait donné l'occasion à une agitation diplomatique et à un prétendu consensus entre les autorités des deux pays, visiblement sans lendemain.

Puisque du côté de Bamako les coupables n'ont pas été sanctionnés ni même identifiés et aucun mécanisme efficace de veille et d'intervention ne semble avoir été mis en place pour prévenir le renouvellement de tels drames.

Le moins qu’on puisse dire est que le dossier n'est pas pris en main avec la responsabilité, la lucidité et la fermeté que réclame la sécurité de nos populations et la préservation des relations de solidarité et de bon voisinage avec nos frères du Mali.

En dépit de l'émoi provoqué par les rumeurs de massacre, relayées abondamment dans les réseaux sociaux, il fallut attendre trois jours, le 7 mars 2022, pour que le gouvernement se fende d’un communiqué laconique qui soulève plus de questions qu’il n’apporte de réponses aux préoccupations sécuritaires de l'opinion publique nationale. La Mauritanie a besoin du Mali et le Mali a besoin de la Mauritanie et nos deux peuples entretiennent des relations fraternelles de solidarité séculaires. Il faut les sauver contre les provocations criminelles.

Aussi, l'UFP qui présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes, paix sur leurs âmes :

- réclame au gouvernement une enquête diligente pour faire toute la lumière sur le massacre du 5 mars et sur la gestion par les autorités mauritaniennes de ce grave évènement.

- considère que le gouvernement aurait dû et doit obtenir des autorités maliennes que les coupables soient rapidement et publiquement identifiés et punis,

- réclame la mise en place d'un mécanisme de veille et d'intervention immédiate entre les autorités militaires et administratives des deux côté de la frontière;

- appelle les forces patriotiques et démocratiques de nos deux pays à se mobiliser pour mettre en échec ceux qui tentent de briser les liens de fraternité et de solidarité exemplaires entre les peuples malien et mauritanien.

Nouakchott 10 mars 2022

La Permanence

Source/ cridem.org
Vendredi 11 Mars 2022 - 11:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 562