Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Droit de réponse au général Ould Meguett


Droit de réponse au général Ould Meguett
Les élections législatives, régionales et municipales de mai 2023 sont annonciatrices de mauvais signaux pour la Mauritanie.

Le parti INSAV, parti-Etat, se fait maitre de semer la graine qui risque de faire imploser la société mauritanienne suite à la scandaleuse décision de faire du Gal/er Mohamed ould Meguett, un tortionnaire patenté, son candidat à la tête de liste mixte aux prochaines élections législatives. Cette volonté a soulevé un tollé de dénonciation et de réclamation des citoyens de tout bord de retirer cet officier des candidats aux élections législatives. Le général est accusé, de sources diverses et concordantes, de participation à des crimes de tortures et de sang, qualifiables de génocide durant la période 1989-1991. Un tel chef d’accusation, aussi lourd, adressé à un citoyen doit être soumis à la justice avant toute offre de charge publique.

Les cris de cœur des victimes appuyés par des citoyens et des acteurs nationaux soucieux de la paix et la stabilité de la Mauritanie, n’ont suscité aucune attention pouvant remettre en cause cette décision.

Au contraire, devant la stupéfaction totale des victimes et de leurs sympathisants, ce sont des organisations des droits de l’homme inconnues de la scène nationale qui se sont dressées pour défendre les accusations portées contre le Général Mohamed Meguett avec un argumentaire fallacieux ajoutées à des références à de faux propos attribués à des victimes, qui, pourraient blanchir le Général de ces allégations. Le comble de ces manœuvres dilatoires est arrivé le 04 mai par la diffusion dans les colonnes de "Taqadoumy" d’un démenti du Général criminel, défiant toute personne capable d’apporter une preuve des actes qui lui sont incriminés, et déclarant être prêt à sortir les témoignages des victimes négro-mauritaniennes qui jouirent de sa protection durant cette période trouble.

A la lecture de ces informations, nous, l'organisation des victimes du génocide soussignées, avons recueilli des témoignages et récits de victimes directes des violations massives extrajudiciaires des droits de l’homme qui ont été ordonnées, coordonnées et exécutées par le Général Meguett.

Afin de se laver de ce péché, les organisations des victimes du génocide encouragent le Général Mohamed Ould Meguett à déposer plainte de diffamation, à la justice, contre les organisations et les personnes ayant porté des accusations contre lui.


Pour engager ou poursuivre un dialogue interactif sur le génocide, le principe directeur est d’appliquer le « vetting » qui consiste à soustraire des institutions en interface pour le règlement de la question, toute personne suspecte d’actes de violations des droits humains.

A cet effet, les réseaux « Cadres de Concertation des Rescapés Mauritaniens en Europe, USA et en Mauritanie » déclarent conjointement, en vue de prévenir des troubles identitaires dans notre pays :
- Que l’Etat mauritanien par l’autorité du chef suprême « Président de la République », se doit de mettre en place une commission indépendante pour se saisir, enquêter et mettre la lumière sur ce problème.
- Adressent au Général Meguett une invitation à l'humilité en vue de prévenir des troubles incontrôlables et injustifiés pour notre pays, par son retrait de cette liste et se porter à la disposition des autorités judiciaires pour toute solution convenable à ces accusations.
- Appellent toutes les forces vives en Mauritanie à se mobiliser, par tous les moyens appropriés pour stopper ce choix non judicieux, contraire à la vertu de notre religion l’islam et aux principes du droit positif, consistant à accepter qu’une personne accusée de crimes dans un pays qui se réclame démocratique pour un peuple civilisé une faveur de solliciter le suffrage des citoyens pour accéder à un poste électif de surcroît pour accéder à l’auguste institution qui est l’assemblée nationale qui a la mission du pouvoir législatif, un des piliers essentiels de l’Etat de droit.
- Remercient l'ensemble de la Société Civile, à l'intérieur et à l'étranger, debout contre cette nouvelle et insupportable insulte à la mémoire de nos Martyrs innocents, immolés sur l'autel de la haine raciste.

Jeudi 11 mai 2023

Pour le CCRM Europe et USA
Le Président
Cheikh Tidjany DIA

Pour le CCRM Mauritanie
Le Président
Aliou Moctar N'GAÏDÉ
Jeudi 11 Mai 2023 - 23:16
Vendredi 12 Mai 2023 - 00:34
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591