Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Fin de la grève de la presse mauritanienne


Fin de la grève de la presse mauritanienne
Après une journée de grève, le Rassemblement de la presse mauritanienne (RPM), syndicat des éditeurs de journaux, a obtenu satisfaction. L'imprimerie nationale qui voulait lui supprimer les tarifs réduits a fait machine arrière.

Dans les kiosques, ce dimanche 3 janvier, un seul titre était disponible : Horizons, le journal d’Etat. Tous les autres avaient suivi l’appel à une journée sans journaux lancé par le Rassemblement de la presse mauritanienne, le syndicat des éditeurs de presse. L’enjeu était de taille : l’imprimerie nationale envisageait de ne plus accorder de tarif réduit à la presse, ce qui aurait multiplié par quatre les coûts d’impression condamnant ainsi la plupart des journaux.

Les prix préférentiels dont ils ont bénéficié jusqu’à présent sont en réalité une aide indirecte de l’Etat qui verse une subvention à l’imprimerie nationale en contrepartie. Mais chaque année depuis trois ans, l’Etat peine, tarde ou rechigne à verser cette subvention. Chaque année, l’imprimerie, en déficit, menace donc de faire payer aux journaux des tarifs pleins.

Finalement, cette-fois encore, les journaux s’en sortent bien. Le Premier ministre, saisi par les parlementaires, a tranché en faveur des éditeurs de presse et ce dimanche matin, le ministre de la Communication a exigé le maintien des tarifs subventionnés en 2010. Selon le directeur de l’imprimerie, le ministre se serait porté garant des sommes engagées et aurait promis de trouver une solution pérenne d’ici fin janvier.

Pour parer à ce problème récurrent de financement le Rassemblement de la presse mauritanienne réclame en effet une subvention directe de l’Etat. Un souhait qui pourrait être exhaussé cette année puisque un projet de loi allant dans ce sens a été co-rédigé par le syndicat et le ministère de la Communication il y a un mois. Il serait actuellement sur le bureau du Premier ministre en attendant son passage devant les parlementaires.


Source:rfi
Lundi 4 Janvier 2010 - 13:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543