Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

INTERVIEW PRESIDENT DU FOME


INTERVIEW PRESIDENT DU FOME
EN EXCLUSIVITÉ SUR FLAMNET
BA MAMADOU BOCAR Secrétaire aux relations extérieures des FLAM et PRESIDENT DU FOME (Forum de l´opposition mauritanienne en exil )

FLAMNET recoit comme invité notre camarade Ba Mamadou Bocar Secrétaire aux relations extérieures des FLAM et président du tout nouveau cadre de lutte des mouvements d´opposition mauritanienne LE FOME (Forum de l´opposition mauritanienne en exil) qui regroupe les principales organisations mauritaniennes en exil : Alliance pour la Justice et la Démocratie (AJD) Association des Femmes Mauritaniennes du Fleuve (AFMAF), Aide aux Veuves et Orphelins des Militaires Mauritaniens (AVOMM), Conscience et Résistance (CR), Comité de Soutien aux Déportés Mauritaniens (CSDM), DEKALEM (Dental KAAldigal LEYYi Muritani), El Hor, Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM), Front Mauritanien pour la Réforme et la Démocratie (FMRD), Front Populaire de Mauritanie (FPM), Groupe Mauritanie Retour( GMR), Mouvement pour la Citoyenneté et la Démocratie( MCD) et le Parti pour la Liberté l’Egalité et la Justice (PLEJ)

Pour vous faire découvrir ce nouveau "machin" de l´opposition, pour parler comme Général De Gaulle, Flamnet a pris comme invité le president de la structure en la personne de notre camarade Mamadou Bocar.Qu´est-ce que le FOME, quels sont ses objectifs, quel est son programme ? le premier responsable du comité de coordination du FOME a tenté de repondre á toutes ces questions qui intriguent et brûlent les lévres des mauritaniens et de nos aimables lecteurs .

Entretien....
Bonne lecture.La lutte continue !

FLAMNET : Félicitations pour votre désignation à la tête du FOME, pouvez-vous justement nous présenter cette structure?

BA MAMADOU BOCAR : Merci de m’avoir invité et me donner ainsi l’occasion de parler de cette nouvelle structure qu’est le FOME. Le FOME est le Forum de l’Opposition Mauritanienne en Exil. Il est né à Paris en France le 02 octobre 2004.Pour bien comprendre les conditions de sa création il faut remonter à l’après élection présidentielle de novembre 2003 et même au delà si on considère la volonté qui a toujours animé les FLAM et les forces d’opposition de rassembler l’opposition significative pour une plus grande efficacité de son action.

La campagne pour l’élection présidentielle a montré de façon éclatante que ce régime est ultra minoritaire. Elle avait fait naître beaucoup d’espoir dans le cœur de certains de nos compatriotes qui pensaient que cette fois était la bonne et qu’on assisterait à une " alternance pacifique" par une victoire sans nuance de l’opposition, ce qui aurait évité à notre pays des turbulences dont on ne sait jusqu’où elles pourront nous mener.

Mais le pouvoir ne l’entendait pas de cette oreille, c’est pourquoi il fallait créer une crise artificielle pour intimider le principal challenger mais surtout faire peur aux citoyens qui souhaitaient voter pour lui. C’est uniquement pour cette raison que Haidallah fut arrêté avant et après le scrutin entaché de fraudes massives.

Cette arrestation et le déroulement du scrutin ont montré à ceux qui de moins en moins nombreux croyaient encore en la possibilité d’une alternance pacifique avec Taya que ce n’était qu’un leurre .Il montrait ainsi de façon éclatante qu’ il n’ était prêt à jouer le jeu démocratique que pour amuser la galerie et donner en même temps à ses soutiens occidentaux des arguments fallacieux pour sa défense.

Il devenait évident presque pour tous qu’il ne laissera le pouvoir que contraint et forcé. Il donnait encore une fois raison aux FLAM et à tous ceux qui après analyse refusaient de s’engager dans un processus « démocratique » qui n’en est pas un.

Taya ne jouera jamais le jeu de la transparence car il a trop à perdre car il sait à quel point il est honni par l’écrasante majorité de la population.

L’opposition légale qui pourtant avait joué le jeu de la participation sans aucune garantie de transparence se retrouvait dans une impasse politique sans précédent compte tenu de l’entêtement du pouvoir à faire cavalier seul en l’ignorant superbement.

Face à ce nouveau blocage du « processus démocratique »de Taya les FLAM prirent l’initiative de convier l’opposition en exil à évaluer la situation et surtout envisager l’avenir. Cette tâche nous a été confiée à Boubacar Diagana et moi même par la direction de l’organisation , tâche que nous avons pu mener à bien grâce à l’appui de la section et l’ensemble des leaders de l’opposition sans le concours desquels il serait impossible d’en arriver là aujourd’hui. Qu’ils trouvent ici l’ expression de notre reconnaissance.

Nous avons aussi réussi car nous avons pu capitaliser l’ensemble des initiatives antérieures allant dans le sens de l’unité . Le FOME regroupe aujourd’hui l’essentiel des forces d’opposition en exil.

FLAMNETCertains esprits sceptiques disent que le FOME n'est qu'une structure de plus dans la galaxie politique mauritanienne .Qu'est-ce qui fait selon vous la spécificité du FOME? Autrement dit pourquoi réussiriez-vous là où les autres ont échoué?

BA MAMADOU BOCAR : Je pense que la spécificité du FOME est liée aux objectifs qu’il s’est fixé. L e FOME est un cadre de réflexion et de débat autour des problèmes majeurs de notre société que sont la QUESTION NATIONALE , le problème de l’ESCLAVAGE et la construction d’un Etat de droit dans une société réellement démocratique .

Ces débats devront permettre de dresser une plate forme où nous aurons les points d’accord et sur lesquels les débats devront continuer. Le FOME se veut également être la locomotive de forces d’opposition résolument engagées dans la quête d’un changement politique pour une Mauritanie nouvelle dont les fondements seraient l’égalité entre nos composantes nationales dans une Mauritanie multiethnique, multiculturelle ,réconciliée avec elle même et démocratique.

Le texte fondateur n’est qu’un fondement qui pose les grands problèmes mais ceux ci doivent être explicités, décomposés .

Si on prend la question nationale elle comporte plusieurs volets qui doivent faire l’objet de débats ( langues nationales,réforme fonciére,réforme de l´éducation,l´administration territoriale etc...) .

C’est pourquoi nous comptons organiser dans le semaines à venir une première rencontre très certainement sur le problème des langues.

FLAMNET La situation nationale est marquée entre autres par l'arrestation des leaders des CC,des femmes des prisonniers ,absence de libertés fondamentales pour les opposants et militants des droits humains Y-a-t-il des raisons de désespérer quant à la possibilité de renverser Taya par la force?Quels enseignements en tirer en termes de stratégie ?

BA MAMADOU BOCAR : Les violations massives des droits humains en Mauritanie ne sont pas malheureusement quelque chose de nouveau. La répression qui s’abat aujourd’hui injustement sur de paisibles citoyens est quelque chose d’inacceptable car la responsabilité ne peut être qu’individuelle. On ne peut pas être tenu responsable pour ce qu’un proche est supposé avoir fait. C’est pourquoi dès la naissance du FOME nous avons vigoureusement dénoncé ces atteintes répétées à la dignité de nos compatriotes. Ces violations des droits élémentaires qui touchent aujourd’hui les populations de l’Est avaient touché il y a quelques années les populations négro-africaines sans discernement et elles montrent une seule chose que Taya cherche à préserver son pouvoir à tout prix en terrorisant les populations , toutes les populations. Le peuple doit savoir que c’est son silence et sa passivité qui permettent à des dirigeants incompétents et irresponsables peu soucieux de l’intérêt général de se comporter de la façon la plus abjecte en humiliant, torturant et parfois en tuant des compatriotes dont le seul tort est d’avoir réclamé plus de justice et d’égalité.

Taya sera renversé par la force car il est incapable d’organiser des élections transparentes permettant une transition pacifique. On ne doit pas désespérer en observant ce qui se passe aujourd’hui de part le monde , aujourd’hui l’Ukraine hier la Géorgie et la Serbie de plus en plus des peuples se révoltent contre leurs despotes.

Le tour de Taya viendra car le peuple ne supportera pas indéfiniment les humiliations , la torture et l’injustice. La lutte sera peut être longue mais l’issue est inéluctable Taya et sa clique seront balayés par la roue de l’histoire.

FLAMNET Quelles sont vos relations avec les autres composantes de l'opposition ,surtout nos compatriotes de l´intérieur ? Doit-on s'attendre à des initiatives de votre part tendant à élargir la base du FOME auprès aussi des autres continents ?

BA MAMADOU BOCAR : Certains partis d’opposition sont représentés au sein de notre structure et nous sommes parfaitement en phase avec l’opposition radicale au pays qui malgré les limites très étroites où le pouvoir les confine cherche comme nous aujourd’hui ,des solutions pour que le départ de Taya soit une occasion de construire une autre Mauritanie.

Mais leur marge de manœuvre est très étroite compte tenu de la peur du régime de l’instauration d’une réelle démocratie .C’est ce qui explique d’ailleurs toutes les dissolutions intempestives de partis légalement constitués, les arrestations arbitraires et les procès injustifiés de leaders politiques.

Une coordination des actions à entreprendre doit être sérieusement envisagée car l’action menée à l’extérieur devra venir en appoint à celle menée à l’intérieur du pays .

Le FOME est né en France mais notre ambition est de l’étendre partout où il y a des opposants mauritaniens à l’extérieur et des contacts vont être pris dans ce sens.

FLAMNET: On remarque une certaine cacophonie auprès de certains responsables du FOME,certains parlent du "changement par la voix démocratique" d´autres parlent "d´insurrection nationale" ,d´autres avancent comme priorité "le départ de Taya" et d´autres "la destruction du système", est-ce que cela veut dire que malgré les apparences de programme commun et d´unité il y a des divergences profondes entre les nouveaux alliés?

BA MAMADOU BOCAR : Le FOME vient juste de voir le jour, il est constitué d’organisations diverses et distinctes .Il y a forcément des différences d’approche. C’est conscients de cette réalité que nous avons accepté de poser et discuter sereinement de tous les problèmes de notre pays. Le programme commun est à construire . Nous n’avons pas peur des divergences et des contradictions mais nous sommes d’accord de les examiner avec responsabilité et sans tabou ni langue de bois. C’est à mon avis la force du FOME que les autres regroupements n’ont pas eu à ce jour et je pense que c’est cela qui fera certainement sa réussite.

Je ne pense pas qu’il ait cacophonie car toutes les structures engagées veulent le départ de Taya et veulent engager un débat de fond pour trouver des solutions devant permettre de construire une société plus juste , égalitaire et solidaire. Le changement démocratique est souhaité par tous mais il est rendu impossible par le pouvoir.

FLAMNET On a constaté le départ fracassant du frère Ould Ciré de l´AHME lors de l´AG et il parait qu´il reproche au FOME de ne pas avoir pris en compte la question de l´esclavage ! qu´est-ce qui s´est réellement passé et que faites-vous pour amener les absents ou quelques "résistants" comme par exemple nos frères de l´Ocvidh ?

BA MAMADOU BOCAR : Les frères de l’OCVIDH avec lesquels je suis en contact m’ont dit soutenir l’initiative qu’ils trouvent pertinente mais pour des raisons internes ils ont préféré être en marge pour le moment mais qu’ils nous rejoindraient dès qu’ils le jugeront nécessaire.

Pour Ould Ciré c’est tout autre chose . Le jour de l’AG il a proposé trois amendements.

Le premier que nous devrions ajouter parmi les membres de la conférence nationale souveraine souhaitée les membres des associations de la société civile ce qui fut fait .

Le deuxième il fallait mettre dans la future constitution que le racisme et l’esclavage étaient des faits à criminaliser. Nous étions tous d’accord mais nous lui avons fait observer que nous n’étions pas entrain d’écrire la constitution et ce cela n’était pas de notre ressort en tout état de cause lors des débats pour établir la plate forme où tous les problèmes sans exclusive seraient posés cet aspect pertinent pourrait être examiné et consigné.

Le troisième est que dans le texte il fallait faire apparaître le Hratines comme une composante nationale au même titre que les Négro africains et les Arabes. Nous avons répondu que cela ne nous gênait pas du tout au contraire mais qu’il fallait que les Hratines eux mêmes soient d’accords sur cela.. Que tout cela pouvait être discuté après, car ce texte n’est pas un projet de société mais un texte fondateur posant de grands principes . Il nous a traité de tous les noms et il est parti.

Voilà les faits qui se sont passés devant tout le monde .Ould Ciré dit aprés dans une déclaration qu’il n’est nulle part fait mention des dissensions ayant conduit à son départ je ne vois pas l’intérêt car l’adhésion au FOME n’est pas obligatoire nous n’avons mentionné nulle part que l’AHME fait partie du rassemblement .En plus il dit délibérément des contres vérités quand il dit que l’AFMAF n’était pas représentée car elle était bien représentée par Adama Aiché Kane dite THILANDI même si comme tout bonne kanehano elle est venue en retard. S’il est vrai que lors de la réunion du 24 janvier Murtudo, Diop Moustapha et moi même avions été désignés pour piloter l’action il omet de dire que lors de la deuxième AG tenue à Antony le MCD, le FMRD et Conscience et Résistance ont été désignés pour s’adjoindre à nous pour faire le travail. Il n’y a eu aucune magouille comme il le dit les choses se sont passées devant tous les représentants présents qui l’ont accepté. Je pense qu’il faut en toute circonstance savoir raison garder et éviter d’insulter les gens . Ce texte est est un document de compromis et comme tout compromis il ne satisfait pleinement personne mais je pense sincèrement que c’est un texte acceptable qui peut être une base de travail qu’il faut améliorer.

Je ne pense pas que le problème de l’esclavage doit être seulement le problème des Hratines et que le probléme de la discrimination des négro africains ne doit concerner que ces derniers seulement même si leur mobilisation est compréhensible et souhaitable. Ce sont des problèmes nationaux qui doivent être pris en charge par tous les citoyens honnêtes et sincères.

FLAMNET Quel est maintenant le programme en perspective du FOME ?

BA MAMADOU BOCAR : Le FOME a deux objectifs majeurs le premier qui est de réunir tous les acteurs mauritaniens afin de discuter sans tabou de tous nos problèmes. La première journée dans ce sens se tiendra probablement à la fin du mois de janvier ou en début février .

Le deuxième volet de notre action est la sensibilisation de l’opinion intérieure et internationale afin de montrer l’ampleur de la tragédie vécue toutes ces années par notre peuple. Il faut arriver à convaincre les soutiens de Taya aujourd’hui qu’ils travaillent contre le peuple mauritanien est que c’est de la superchérie quand celui ci se présente comme le rempart contre le terrorisme islamiste car tout le monde sait qu’en Mauritanie ces " islamistes extrémistes " n’existent pas.
FLAMNET Le site FLAMNET vient de célébrer ses cinq ans d´existence en tant que membre du B.E.N des FLAM quel regard faites-vous du parcours de Flamnet en un mot que pensez-vous du site, de sa gestion et des débats dans le forum ?

BA MAMADOU BOCAR : Au moment où FLAMNET fêtait ses 5 ans j'avais envoyé à Kaaw un mot de félicitations pour avoir fait de FLAMNET ce qu'il était devenu .C'était d'abord et avant tout un défi personnel qu'il su parfaitement relever.

Pour moi FLAMNET joue à côté des autres sites mauritaniens qu'il faut aussi saluer un rôle important d'information et de sensibilisation palliant ainsi au manque d'informations crédibles sur le pays du fait des caprices de la censure mauritanienne s'abattant sur tout organe de presse tentant d'informer objectivement.

FLAMNET de part son audience sur la scène médiatique mauritanienne joue un rôle de premier plan dans la diffusion de l'information vraie.La qualité de l'information sur le site officiel des FLAM ne souffre d'aucune ambiguïté.

Le Forum FLAMNET quant à lui doit être considéré comme un espace libre où les opinions sont celles de ceux qui les portent. Malheureusement beaucoup de personnes n'arrivent pas à faire la part des choses et assimilent tout ce qui se dit dans cet espace comme la position officielle du mouvement bien qu’il soit précisé à chaque fois que ces messages n’ engagent que leurs auteurs.

J'ai une objection que j'avais déjà faite en son temps .C'est bon de cultiver la liberté d'expression qui nous permet l'apprentissage progressif de la démocratie surtout que nous en avons toujours été privés par des dirigeants irresponsables. Mais nous devons également éviter des dérives c'est pourquoi j'avais suggéré que lorsque quelqu´un s'attaque nommément à quelqu'un que l'anonymat soit levé même si on peut comprendre que parfois qu’il soit nécessaire pour des raisons évidentes de sécurité.
L’anonymat doit rester l’ exception et non la règle.

Comme toute oeuvre humaine FLAMNET est perfectible et se perfectionne.C’ est aujourd’hui un de nos précieux outils à tous bien au delà de la personne de Kaaw et même des FLAM il nous revient dès lors de le défendre et le préserver . Encore une fois félicitations à toute l'équipe que Kaaw a su si bien constituer autour de lui pour accomplir un si bon travail.
FLAMNET Votre dernier mot á nos lecteurs ou compatriotes ou avez-vous un appel á lancer camarade ?

BA MAMADOU BOCAR : Mon dernier mot sera de lancer un appel au peuple mauritanien pour dire qu’il doit savoir qu’il est SEUL maître de son destin et que personne ne fera à sa place ce qu’il a à faire c’est à dire se battre pour sa dignité , pour construire une société plus juste et plus humaine .Cette lutte a un prix que des hommes dignes doivent accepter de payer et ce prix peut être très élevé . Il y a des raisons d’espérer car même si les mentalités évoluent lentement elles évoluent quand même.

Merci encore une fois de m’avoir invité et bon courage.
La lutte continue !
FLAMNET Merci camarade et bon vent au FOME !La lutte continue jusqu á la victoire.

Propos recueillis par Kaaw Touré , Abdoulaye Thiongane et Abou Hamidou Sy.

Lundi 1 Mai 2006 - 22:33
flamnet
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 557