Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

L’ancien président Ould Abdel Aziz refuse à nouveau de signer les PV et reste attaché à son immunité


L'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz n’a pas encore quitté, le mardi 9 mars courant à midi, les locaux de la Direction Générale de la Sureté Nationale, rapporte le confrère Zahraa Chinguitti.

L’ex Chef de l’Etat a refusé de signer les PV qui lui ont été présentés, quelques instants après son arrivée, et qui constituent une étape préalable à son transfert devant le parquet général.

L’ancien président a réitéré de nouveau sa position d’antan, à savoir son refus catégorique d’interagir avec la sureté.

Le motif avancé par Ould Abdel Aziz est sa qualité d’ancien président immunisé contre toute poursuite pour sa gestion au cours de sa période de gouvernance, conformément à l’article 93 de la constitution.

« Le président de la République n'est responsable des actes accomplis dans l'exercice de ses fonctions qu'en cas de haute trahison », stipule le dit article, selon lequel « il ne peut être mis en accusation que par les deux assemblées statuant par un vote identique au scrutin public et à la majorité absolue des membres les composant ; il est jugé par la Haute Cour de justice », rappelle-t-on.

Edité par Al-akhbar

Traduit de l’Arabe par Cridem
Mardi 9 Mars 2021 - 21:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 557