Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L’opposition sauve l’honneur par une alliance de la dignité !


L’opposition sauve l’honneur par une alliance de la dignité !
Ould Abdel Aziz a mis les grands moyens pour gagner les élections législatives, régionales et municipales en vue de légitimer un 3ème mandat.

Le président mauritanien nous a habitués à l’usurpation des victoires qui ne lui reviennent pas. Cette fois-ci, contre vents et marées, les électrices et les électeurs doivent faire barrage à tous les candidats de l’UPR au niveau de toutes les localités où l’opposition s’est maintenue pour le 2ème tour.
Il faut reconnaître que les élections qui viennent de se dérouler ont prouvé que l’opposition a pu mettre en difficulté le parti au pouvoir qui a mobilisé ses courtisans et autres larbins, opportunistes pour briguer des mandats électifs sans convictions, ni représentativité, encore moins de légitimité aux yeux du peuple.

Le plus flagrant, c’est de voir des opportunistes les plus aguerris, poursuivre leur carrière qui n’a servi qu’à eux-mêmes et au grand dam de l’intérêt général et à la cohésion nationale. Ces opportunistes qui ont divisé les populations de leur localité au nom de leurs intérêts mesquins et qui ont brillé par leur incapacité à résoudre le moindre problème auquel sont confrontées les mêmes populations n’ont plus droit de cité. Des candidats du pouvoir qui sont incapables de mener le combat politique sur la base de projets, d’idées ou de propositions alternatives, ne serait-ce que localement, ont fait fausse route depuis des décennies, disons depuis l’époque de Ould Taya. Ce sont les mêmes qui viennent perturber la tranquillité des populations sans aucune contre partie.

L’achat des consciences, la politique du ventre affamé et les stratégies de terreur n’ont pas totalement assujetti un peuple épuisé par des décennies de règne tyrannique, raciste et esclavagiste. Que des localités soient privées de leurs candidats légitimes parce qu’ils ont fait leurs preuves pour les populations est un scandale qu’il faut non seulement dénoncer, mais combattre avec détermination.

A travers ces élections, le parti de Ould Abdel Aziz a mis en lumière son mépris pour la démocratie et son déni de la citoyenneté de la composante africaine.

Que l’opposition soit au deuxième tour dans certaines localités du pays, c’est une preuve que c’est par la mobilisation qu’il est possible de sortir de ce système, dont la seule loi est celle de l’arbitraire, de la magouille, du mensonge et de l’impunité.

Ould Abdel Aziz est à bout de souffle et avec lui ses candidats du déshonneur, de la triche, de l’arrogance et de la trahison. La Mauritanie doit être débarrassée de cette cohorte de voyous prédateurs pour laisser la place à des femmes d’honneur et de convictions comme Sawdatou Wane et à d’autres militantes ; également à des hommes d’honneur et de convictions comme Ibrahima Moctar SARR et à d’autres militants. Le deuxième tour devrait permettre à l’opposition de donner une véritable claque aux candidats de la honte, du conservatisme et du chantage.

Il y a des candidats qui ont fait trop de mal et dont la présence dans nos localités est un porte malheur et ce sont eux qui sont les alliés et les partisans de Ould Abdel Aziz. Ces candidats doivent être évincés de la scène politique. Ces candidats sont connus pour leur allégeance au régime, dès lors qu’ils trouvent leurs comptes au détriment des intérêts des populations. Ce sont des agents de la délation, du dénigrement et du conservatisme le plus archaïque. Le visage de la Mauritanie doit changer pour que la politique soit en accord avec l’espoir du peuple des opprimés, des humiliés et des exclus du système.

Pour le deuxième tour du 15 septembre, la mobilisation doit être générale pour administrer une sévère défaite à tous les candidats de Ould Abdel Aziz. Le mérite de l’opposition est dans sa détermination à ne pas se laisser intimider par les pantins et les guignols qui représentent le parti de Ould Abdel Aziz, l’UPR ( l’Union des Partisans de la Régression). Ce sont des réprouvés, des frustrés et des haineux qui, dans les localités de la vallée, représentent l’obscurantisme et l’incompétence qui sont les couleurs de l’UPR.

C’est à ces candidats que l’opposition doit faire la leçon en les mettant hors d’état de nuire.
Leur défaite permettra de sauver l’honneur !


Paris 15 septembre 2018
Hamdou Rabby SY
Dimanche 16 Septembre 2018 - 11:47
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Bibi Dia le 17/09/2018 22:07 (depuis mobile)
Hayo Hamdou mignam longue vie

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 548