Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Lancement d’un forum de promotion des droits de l’enfant en Mauritanie


Lancement d’un forum de promotion des droits de l’enfant en Mauritanie
Le ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille en Mauritanie a lancé dimanche à Nouakchott un forum de promotion des droits de l’enfant avec le concours de l’UNICEF.

Ce forum qui dure 3 semaines s’inscrit dans le cadre de la célébration en Mauritanie du 20 ème anniversaire de la Convention des droits de l’enfant.

Il se veut un « plaidoyer pour les questions de l’enfance et pour fixer les priorités de l’action à entreprendre et partant, faciliter la concertation avec les acteurs et l’évaluation de l’action déjà entamée dans ce domaine », selon le secrétaire général du ministère mauritanien des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Mohamed Ould Ely Telmoudy.

La Mauritanie a ratifié la Convention des droits de l’enfant en 1991.

Cette rencontre représente "une plate forme d’échanges et de débat, un acteur crédible et uni pour la conception des stratégies et la mise en oeuvre du programme ainsi qu’un conseiller fiable auprès de tous les porteurs d’obligations vis-à-vis des enfants », a de son côté souligné le représentant de l’Unicef à Nouakchott, Christian Skoog.

Pour lui, ce « programme ambitieux (…) montre l’importance du partenariat dans la mise en œuvre » des droits des enfants.


Source: APA
Lundi 16 Novembre 2009 - 01:00
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par BOJEL SIH le 17/11/2009 10:22
N'oublions jamais les crimes commis chaque jour sur nos enfants par notre 'propre' système
d'enseignement qui n'offre pas le droit à la différance à nos chers enfants. Le premier enseignement est donné aux enfants par leurs mamans que la république méprise en rejetant ce qu'elles ont enseigné pour faire une greffe qui demeure encore mal posée. Ceux qui ont conçu notre système d’enseignement aiment ils notre peuple (son développement, sa cohésion, sa pérennité etc).

2.Posté par BOJEL SIH le 17/11/2009 10:25
N'oublions jamais les crimes commis chaque jour sur nos enfants par notre 'propre' système
d'enseignement qui n'offre pas le droit à la différance à nos chers enfants. Le premier enseignement est donné aux enfants par leurs mamans que la république méprise en rejetant ce qu'elles ont enseigné pour faire une greffe qui demeure encore mal posée. Ceux qui ont conçu notre système d’enseignement aiment ils notre peuple (son développement, sa cohésion, sa pérennité etc). J'affirme qu'il n'aiment notre peuple.

3.Posté par BOJEL SIH le 17/11/2009 10:26
N'oublions jamais les crimes commis chaque jour sur nos enfants par notre 'propre' système
d'enseignement qui n'offre pas le droit à la différance à nos chers enfants. Le premier enseignement est donné aux enfants par leurs mamans que la république méprise en rejetant ce qu'elles ont enseigné pour faire une greffe qui demeure encore mal posée. Ceux qui ont conçu notre système d’enseignement aiment ils notre peuple (son développement, sa cohésion, sa pérennité etc). J'affirme qu'il n'aiment pas notre peuple.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543