Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Lancement du programme de lutte contre les séquelles de l'esclavage dans la moughataa de Monguel

Le programme finance également 36 boutiques communautaires et 17 boucheries et boulangeries.
Le commissaire a remis également, dans le cadre de ce programme, une ambulance au poste de santé de Bockel situé à 13 Km à l'est de Monguel


Lancement du programme de lutte contre les séquelles de l'esclavage dans la moughataa de Monguel
Monguel (Gorgol), 15 Nov (AMI) - Le commissaire aux droits de l'homme, à l'action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Mohamed Lemine Ould Dadde a lancé dimanche matin à Monguel le programme de lutte contre les séquelles de l'esclavage dans la moughataa.

Dans le cadre de l'exécution de ce programme, 350 charrues bénéficiant à 71 localités pour contribuer à l'amélioration de la production agricole ont été remises aux agriculteurs par le commissariat qui finance aussi des projets maraîchers dans 20 localités afin de diminuer les maladies liées à la malnutrition.

Le programme finance également 36 boutiques communautaires et 17 boucheries et boulangeries.
Le commissaire a remis également, dans le cadre de ce programme, une ambulance au poste de santé de Bockel situé à 13 Km à l'est de Monguel

Et toujours dans le cadre de l'exécution du programme, M. Mohamed Lemine Ould Dadde a inauguré la clôture de Oued Meyt long de 18 Km et large d'environ 3 Km par du grillage ainsi qu'une cantine scolaire à Monguel au profit de 400 élèves admis au collège dont les parents pauvres habitent les localités proches de la ville.

Prenant la parole devant les habitants de Monguel, le commissaire a indiqué que la réalisation de ces actions montre que les mauritaniens par leur capacités et leurs compétences sont en mesure de s'organiser pour gérer leurs fonds publics et en faire profiter au premier plan les plus pauvres.

Il a précisé que les financements actuels du commissariat sont les résultats des visites entreprises dans ces localités de la moughataa afin d'arrêter les priorités proposées par les populations concernées en vue de les satisfaire dans la transparence et la clarté requise.

Le commissaire a souligné que c'est là, la nouvelle méthode qui a été tracée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz pour la gestion de la Mauritanie nouvelle et dont il a chargé le premier ministre, le Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf de l'exécuter.

Ould Dadde a noté que les services entrepris dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'alimentation doivent directement profiter aux citoyens qui en sont les premiers et les derniers responsables, avant de conclure que en disant que l'utilisation des fonds et des équipements sera suive et ceux qui les gaspilleront en subiront les conséquences.

De leur côté, les maires de Monguel et de Meyt ont affirmé que a lutte contre les séquelles de l'esclavage constituent l'un des objectifs tracé par le gouvernement qui ne peut être qu'avec l'exécution d'une stratégie de développement pérenne dans les zones bénéficiaires.

Ils ont y remercié au nom de leurs populations le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz pour ces actions qui constituent la concrétisation de ses engagements visant la priorité au développement des franges les plus vulnérables de la société.

Notons que toutes les localités relevant des communes de la moughataa de Monguel ont bénéficié de ce programme.

AMI


Lundi 16 Novembre 2009 - 12:34
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par mouhamadou le 17/11/2009 19:07
Pour combattre l' esclavage en Mauritanie c'est de sensibiliser les gouverneurs,les prefets
les juges,les cadis ,les gendarmes,les gardes,les policiers c'est eux meme qui couvrent les
maitres.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543