Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Le Canada s'inquiète de la liberté d'expression aux Nations unies


Le Canada s'inquiète de la liberté d'expression aux Nations unies
Le Canada, les États-Unis et des pays européens ont accusé, mardi, certains pays islamiques de tenter de limiter la liberté d'expression aux Nations unies en imposant à un expert indépendant de faire rapport sur les individus plutôt que sur les régimes dictatoriaux.

L'amendement adopté par la Commission des droits de la personne des Nations unies demande au Kenyan Ambeyi Ligabo de s'intéresser aux individus qui utilisent leur liberté d'expression pour faire la promotion de la discrimination raciale ou religieuse.

Cette mesure, mise de l'avant par l'Égypte et le Pakistan, a été adoptée par un vote de 32-0 avec l'appui des membres islamiques, arabes et africains. Les membres européens et ceux d'autres nationalités se sont abstenus.

Un membre de la délégation canadienne, Terry Cormier, estime que cette résolution renverse complètement le mandat du rapporteur spécial. Son rôle, a-t-il expliqué, n'est pas de surveiller les actions des individus, mais de s'assurer que les pays respectent leurs obligations internationales en matière des droits de la personne.

Pour sa part, le représentant américain affirme que cette résolution essaie de «légitimiser la criminalisation de l'expression».

Le représentant pakistanais a plutôt expliqué que l'amendement cherche à assurer que le droit à la liberté d'expression est utilisé de manière responsable.

Des groupes comme Reporters Sans Frontières et Human Rights Watch ont dénoncé la mesure.


Source: cyberpresse
(M)
Mardi 1 Avril 2008 - 18:41
Mardi 1 Avril 2008 - 18:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591