Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mais alors où sont les négro-mauritaniens ? Par Mustapha Ely


Si tout l’appareil d’Etat y compris la sphère économique et financière a exclu les négro-africains, où sont-ils alors?

Les négro-africains de l’intérieur subissent les mêmes affres que les arabo-berbères maures : la pauvreté, l’inculture et le fatalisme.

Mais si une nomenklatura arabo-berbère, une minorité armée et corrompue, occupe les rouages de l’Etat, et la sphère économique et financière, sans partage, c’est parce que l’intelligentsia négro-africaine a fuit le pays.

Cette intelligentsia a trouvé refuge dans les organisations internationales et dans les institutions socio-économiques des pays étrangers et notamment occidentaux (université, recherche etc.)

En effet, réprimés suite aux douloureux événements que l’on connait, suite aux déportations et aux exactions jusque dans leur identité à travers les piteuses politiques de recensement, les négro-mauritaniens se sont constitués en diasporas , loin du pays et on trouvé accueil auprès des pays en tant que « réfugiés », « persécutés », « opposants politiques » etc…

Il a résulté de tout cela un abandon du pays à des régimes militaro-odieux qui ont finit par faire de cette diaspora un ennemi et mis tout en œuvre pour contrebalancer la présence négro-africaine par une politique sélective des élites et une sélection locale de « nègres » asservis recrutés sur place pour étoffer de fictifs postes pour faire croire que les négro-africains sont associés à la gestion du pays.

Si aujourd’hui, le pays est à l’abandon, c’est définitivement parce que ceux qui ont « fui » la répression, ne reviennent pas. Parce qu’ils se sont souvent constitué des nationalités, des familles, des emplois, d’autres pays et que le temps passant , ils ont malgré eux pris racine là où ils sont.

Ce ne sont ni les organisations des diasporas, celles négro-africaines et celles arabo-berbères œuvrant de l’étranger qui serviront à changer les choses, sinon on l’aurait su depuis le temps qu’elles existent.

Ce qui servirait à quelque chose c’est de se battre pied-à-pied sur le terrain face à ces régimes qui ont détruit ce pays , exilé ses enfants et confisqué jusque l’espérance de leur retour.


Mustapha Ely
via Kassataya
Dimanche 24 Janvier 2021 - 16:01
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 559