Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mali : 37 morts dans l’attaque d’un village peul


Les victimes sont toutes des civils d’après le gouvernement. De nombreuses habitations ont été incendiées.

La nouvelle année est déjà endeuillée au Mali. Trente-sept civils ont été tués mardi matin dans l’attaque du village peul de Koulogon, dans le centre du pays, menée par « des hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos » a fait savoir le gouvernement. Un massacre qui intervient alors que les autorités affirment avoir « engagé un dialogue intercommunautaire fécond » pour renforcer la paix et la sécurité dans la région.

Il y a des blessés et de nombreuses habitations incendiées, précise Bamako qui assure que « les auteurs des crimes seront punis avec toute la rigueur de la loi » et appelle « l’ensemble des communautés de la zone centre au calme ».

Un précédant bilan établi par Karim Keïta, fils du chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta, également député et président de la commission Défense de l’Assemblée nationale, et une source de sécurité avait fait état de 33 Peuls tués lors de cette attaque. L’assaut avait été attribué à des chasseurs de la communauté Dogon. Les chasseurs traditionnels, dits « dozos », reconnaissables à leur tenue et à leurs fétiches, prétendent protéger les Dogons contre les Peuls.

source: leparisien
Jeudi 3 Janvier 2019 - 12:05
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 548