Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : AVOMM et Comité INAL contre tout règlement biaisé du passif humanitaire


La polémique sur le règlement du passif humanitaire ne faiblit pas. L’Association d’Aide aux Veuves et Orphelins de Mauritanie (AVOMM) et le Comité Inal montent au créneau cette semaine pour s’opposer à toute négociation entre l’Etat et le cadre de Concertation des Rescapés Mauritaniens de Mauritanie, d’Europe et des Etats-Unis qui ne passe pas par la vérité, la réparation, la justice et le devoir de mémoire.

Les observateurs rappellent la victoire symbolique mais importante de l’AVOMM qui a réussi il y a quelques mois la condamnation de l’Etat belge à payer un euro symbolique en raison de la faute de son juge en indemnisation de son dommage sur l’affaire de la plainte contre le génocidaire Ould Taya.

Ce qui fait de cette association de la diaspora des défenseurs crédibles des veuves et orphelins qui attendent depuis plus de 3 décennies les corps des 28 soldats peuls assassinés en 1991 à la base militaire d’INAL et face à l’impunité des criminels protégés par la loi d’amnistie de 1993.

Avec le Comité INAL les deux représentants des victimes du passif humanitaire rejoignent ainsi le collectif des Veuves à Nouakchott pour se démarquer des négociation entre l’Etat et le Cadre de concertation des Rescapés Mauritaniens d’Europe et des Etats-Unis ( CCRM) qui semblent piétiner les quatre piliers de la réconciliation nationale à savoir la réparation, la justice, la vérité et le devoir de mémoire.

L’Etat mauritanien campe sur sa position en fermant la porte d’une commission nationale sur la vérité des évènements de 1989 pour ouvrir celle d’une justice transactionnelle d’inspiration de la charia islamique, la diya pour régler la question de réparation des veuves et orphelins.

Les Mousquetaires du passif humanitaire ne tournent pas le dos au dialogue mais ils restent fermes sur des principes qui ne feront pas l’objet de marchandage. Des principes qui reposent sur le respect de la dignité des victimes et de leur endurance.

Cherif Kane

Source : Kassataya
Jeudi 15 Septembre 2022 - 18:06
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 562