Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie : Le candidat O. Boubacar s’engage à régler la question du Passif humanitaire


ALAKHBAR (Nouakchott) - Dans son programme électoral qu’il a présenté, vendredi, le candidat à la présidenitelle mauritanienne du 22 juin 2019, l'ancien premier minsitre Sidi Mohamed Ould Boubacar s’engage à élaborer "une approche de justice transitionnelle permettant de trouver des solutions consensuelles au Passif humanitaire".

Le candidat propose un processus qui « devrait reposer sur les bases suivantes : vérité, justice, réconciliation et réparation » et sur « des actions adéquates de prévention (…) pour que, plus jamais, de tels abus ne puissent se reproduire ».

Le candidat appelle sur la question à un "consensus autour d'un processus participatif, impliquant l'ensemble des acteurs concernés, y inclus les victimes, ayant-droits et les associations de défense des droits de l'Homme".

"Les évènements de 1986-1991 constituent une page sombre dans l'histoire de notre pays, et continuent de miner la cohésion nationale", selon Ould Boubacar qui promet d'accorder "une attention particulière à toutes les couches de la société, en veillant à lutter contre toutes les formes de discriminations et de stigmatisations" et "une application sans faille de la loi, notamment celle relative à l'incrimination de l'esclavage. Je veillerai particulièrement à ce que le système judiciaire puisse prévenir et punir tout fait d'esclavage ou assimilé".

Mardi 11 Juin 2019 - 14:49
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 551