Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: Paris réitère son appel à la libération immédiate du président Abdallahi



Dans un communiqué, l'Elysée réclame la libération du président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallah, emprisonné depuis le coup d'Etat du 6 août dernier alors que le Premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghf a été libéré ce lundi. La France rejette l'idée de nouvelles élections annoncées par les putschistes et Paris a décidé de geler ses aides publiques au développement en direction de Nouakchott.



Mauritanie: Paris réitère son appel à la libération immédiate du président Abdallahi
La France a réitéré lundi "avec la plus grande fermeté" son appel à la remise en liberté immédiate du président mauritanien élu Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé par un coup d'Etat le 6 août et détenu par les putschistes.



Dans un communiqué, l'Elysée rappelle aussi que Paris "rejette le principe de nouvelles élections présidentielles en Mauritanie", évoqué par la junte qui a pris le contrôle du pays.

Le chef de cette junte, le général Mohammed Ould Abdel Aziz, a pour sa part indiqué qu'il n'excluait pas de se présenter à une future élection présidentielle.

Il a déclaré à l'Associated Press que "pour le moment, rien n'empêcherait légalement (les membres de la junte) de se présenter" à ce scrutin, ajoutant que sa priorité était de "tenir les élections aussi tôt que possible".

L'Elysée précise par ailleurs que la France a décidé de geler, à compter de lundi, "ses projets d'aide publique au développement en Mauritanie, à l'exception de l'aide humanitaire et alimentaire", et se tient prête à examiner avec ses partenaires de l'Union européenne de nouvelles mesures de sanctions.

La France se félicite également de l'engagement de l'Union africaine et lui renouvelle son plein appui. "Elle reste déterminée à travailler étroitement avec elle et l'ensemble de ses partenaires internationaux", souligne l'Elysée, qui exhorte la junte militaire à "coopérer au plus vite avec l'Union africaine et la communauté internationale pour assurer le rétablissement rapide de l'ordre constitutionnel issu des élections de mars 2007".



_________________
Source: AP
(M) avomm
Lundi 11 Août 2008 - 19:41
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543