Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie- Sénégal ce dimanche à Nouakchott (16h) : les Lions en mission commando chez les Mourabitounes


Tenu en échec par la RD Congo (1-1), jeudi, au stade Abdoulaye Wade et relégué à la seconde place du groupe B, à deux points du Soudan leader, le Sénégal effectue ce dimanche, le déplacement à Nouakchott.

Il affrontera au Stade Cheikha Ould Boïdiya, l’équipe de la Mauritanie dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires. Pour se relancer, les Lions n’auront cette fois pas droit à l’erreur dans ce chaud derby avec leurs voisins du nord du pays. Surtout face à des Mourabitounes qui, après trois défaites de rang, seront assez déterminés à se relancer dans la course vers la qualification.

Le Sénégal amorce un tour décisif dans la course à la Coupe du 2006 lors de la rencontre qui l’oppose ce dimanche 9 juin au stade Cheikha Ould Boïdiya de Nouakchott, à la Mauritanie dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde. Accrochés ce jeudi à domicile par la RD Congo, les Lions occupent désormais la seconde place du groupe B, à deux points du Soudan. Une position qui n’offre aucune garantie et complique un peu plus la quête de l’unique ticket qualificatif du groupe B.

L’enjeu sera donc de taille pour les Lions après le match piège contre les Léopards de la RD Congo Cette dernière prestation soldée par un score de parité ( 1-1) a eu un goût amer pour les hommes de Aliou Cissé au vu de la configuration de la rencontre. Après une partie qui semblait bien maitrisée où ils avaient pris l’avantage dés la 45e minute, les coéquipiers de Kalidou Koulibaly ont été rattrapés à la 89e minute de jeu et contraints à un frustrant partage des points. De quoi susciter des regrets et soulever des critiques sur le manque d’efficacité criard des attaquants sénégalais. Si ce n’est tout simplement à des remises en question sur les options tactiques du sélectionneur national. Quoiqu’il en soit, le coach Aliou Cissé ne reste pas moins confiant pour la suite des éliminatoires.

« Dans l’ensemble, je suis plutôt content de notre prestation même si on n’a pas gagné, parce que c’est un championnat. Gagner contre la RDC aurait pu nous mettre dans des conditions beaucoup plus tranquilles mais ce n’est pas le cas. Il faudra être plus prêt pour aller à la Mauritanie », se persuade-t-il. En clair, le technicien sénégalais sait qu’il n’a désormais aucune marge. Il s’agira de déployer les grands moyens pour ce derby qui aura pour le Sénégal des allures d’une opération commando.

Il n’en sera pas autrement au regard des rencontres toujours très disputées entre les deux pays. Les Mourabitounes caressent encore le rêve de rééditer l’exploit d’éliminer le Sénégal en lui barrant la route du CHAN 2014 en Afrique du Sud au terme d’un match épique à Nouakchott. La présence d’ex-internationaux ou tout simplement natifs du Sénégal (le gardien Babacar Niasse, Khadim Diaw, Pape Ibnou Ba) dans la sélection Mourabitoune et l’engouement que la venue de l’équipe du Sénégal suscite dans le pays, ajouteront sans doute un peu plus de piquant à la rencontre.

En plus de cette atmosphère qui régnera, il faut noter que les hommes d’Amir Abdou ne manqueront nullement d’arguments sur la pelouse leur permettant de tenir tête à n’importe quelle formation africaine. Du moins si l’on se réfère à leurs dernières prestations. A commencer par la dernière CAN en Côte d’Ivoire où ils ont réussi la surprise de faire tomber la sélection algérienne en l’éliminant dès les phases de poules et se qualifier en tant que meilleur troisième. C’était là leur toute première victoire dans l’histoire de la CAN.

Cette performance suivie de ses deux probants tests face au Maroc et le Mali a aussi donné plus de certitude au technicien franco-comorien de la Mauritanie. « Nous avons affronté le Maroc, une équipe classée 10e au monde, ainsi que le Mali, qui a atteint un stade avancé lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations. Il ne faut pas sous-estimer ces calibres, ce sont des matchs-références dont on doit se servir pour jouer contre l’Equipe nationale du Sénégal … Nous savons tous que le Sénégal est une grande Nation. Nous pourrons être à la hauteur de cet adversaire. Nous savons que ce sera un derby, et les derbies se gagnent sur le terrain, c’est une question de rapport de forces », a-t-il prévenu.

Les Lions « Rois » des Derbies avec la Mauritanie

A rappeler que le succès de 2014 en éliminatoires du CHAN 2014 reste par d’ailleurs la seule victoire enregistrée par l’équipe mauritanienne sur le Sénégal. Au décompte des matchs officiels avec son voisin de la Mauritanie, le Sénégal dépasse de loin au nombre des victoires glanées.

Sur onze matchs officiels disputés, le Sénégal a enregistré 8 victoires Pour leur première rencontre qui remonte au 28 septembre 1972 à Dakar pour le compte des éliminatoires des jeux africains de Lagos, les Lions ont été à plusieurs crans au-dessus en écrasant leurs adversaires sur le score fleuve de (10-1). C’est le plus large succès de la sélection sénégalaise. Les Lions enchaîneront en infligeant un (6-0) lors du tournoi Cabral, ancêtre du tournoi de la zone 2, le 13 février 1984.

Omar DIAW

Source : Le Soleil (Sénégal)
Samedi 8 Juin 2024 - 21:10
Samedi 8 Juin 2024 - 21:13
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 590