Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : l’ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz condamné à cinq ans de prison ferme pour enrichissement illicite


La cour a ordonné la confiscation des biens acquis par M. Aziz au moyen d’agissements tombant sous le coup de ces deux qualifications et a prononcé la déchéance de ses droits civiques.

Un tribunal de Nouakchott a condamné lundi à cinq ans de prison ferme l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, jugé depuis janvier 2023 pour avoir abusé de son pouvoir afin d’amasser une fortune immense.

M. Aziz répondait depuis le 25 janvier avec dix autres personnalités, dont deux anciens premiers ministres, d’anciens ministres et des hommes d’affaires, des chefs d’« enrichissement illicite », d’« abus de fonctions », de « trafic d’influence » ou de « blanchiment ». La cour n’a retenu contre lui que l’« enrichissement illicite » et le « blanchiment ».

La cour a ordonné la confiscation des biens acquis par M. Aziz au moyen d’agissements tombant sous le coup de ces deux qualifications et a prononcé la déchéance de ses droits civiques.

M. Aziz, 66 ans, devient l’un des rares anciens chefs d’Etat condamnés pour enrichissement illicite dans l’exercice du pouvoir. Ses pairs jugés par les justices nationale ou internationale le sont surtout pour des crimes de sang, tel, ailleurs en Afrique de l’Ouest, l’ancien dictateur guinéen Moussa Dadis Camara, jugé depuis septembre 2022.

Avec cette condamnation, M. Aziz, détenu depuis le 24 janvier 2023, après avoir passé plusieurs mois en détention en 2021, poursuit sa descente aux enfers sous son successeur, Mohamed Ould Ghazouani, l’un de ses plus fidèles compagnons par le passé.


Source : Le Monde avec AFP
Lundi 4 Décembre 2023 - 20:31
Lundi 4 Décembre 2023 - 20:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 584