Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : vers de milliers d’apatrides et des sans-papiers après le 31 décembre 2023


Des milliers de Mauritaniens issus du triangle des registres d’état-civil (Gorgol-Brakna- Guidimaka) risquent de ne plus être des citoyens mauritaniens après le 31 décembre prochain qui marque la fin de l’enrôlement sur tout le territoire.

Les observateurs s’indignent de la tournure de la dernière phase de l’enrôlement des populations du Gorgol, du Brakna et du Guidimakha qu’ils appellent le triangle des registres d’état civil. Trois régions du Sud dépeuplées lors des déportations de 1989 et depuis 2008 repeuplées par les composantes arabes et harratines bien que les 20000 réfugiés au Sénégal soient rentrés officiellement. Et 15 ans après, ces populations vivent un autre calvaire ou génocide biométrique qui risque de faire d’eux des apatrides et des sans-papiers, des étrangers en Mauritanie après le 31 décembre prochain.

D’ici la fin du processus d’enrôlement les observateurs ne s’attendent pas à une volonté réelle de l’agence de registre des populations et des titres sécurisés de régler massivement l’accès à l’état civil des milliers de négro-africains de la vallée.

Au regard des plaintes de la population,les obstacles sont réels. C’est le recensement biométrique discriminatoire qui est pointé du doigt dont le premier responsable est le président mauritanien, président d’une partie des Mauritaniens dont le quinquennat accélère la politique du grand effacement des populations du Sud.

Cherif Kane

Source : Kassataya
Mercredi 22 Novembre 2023 - 12:16
Mercredi 22 Novembre 2023 - 12:17
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 584