Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritaniens disparus au Mali: des experts mauritaniens à Bamako


Une délégation d'experts mauritaniens est arrivée mercredi soir à Bamako afin de participer à une mission pour tenter d'élucider les disparitions récentes de plusieurs Mauritaniens au Mali, a annoncé le ministère mauritanien de l'Intérieur.

L'arrivée de cette délégation mauritanienne --composée de militaires et de gendarmes, selon une source sécuritaire-- intervient après que le Mali et la Mauritanie sont convenus samedi de tenter d'élucider les disparitions en établissant une mission conjointe.

L'incident avait provoqué la crispation de Nouakchott au moment où la junte malienne, sous pression internationale, tâchait de renforcer les liens.

La junte malienne a envoyé vendredi et samedi à Nouakchott une délégation menée par son ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Diop pour tenter d'apaiser les autorités mauritaniennes.

Il s'agit pour les colonels de contrer l'embargo imposé en janvier par l'organisation des Etats ouest-africains Cédéao pour sanctionner leur projet de se maintenir encore plusieurs années au pouvoir. La Mauritanie, qui ne fait pas partie de la Cédéao, a gardé sa frontière ouverte.

"Sur les lieux de l'incident, les experts entameront leur travail selon ce qui a été décidé lors de la réunion des deux délégations de haut niveau le 12 mars 2022 à Nouakchott", précise un communiqué du ministère mauritanien de l'Intérieur mercredi soir.

La mission conjointe est chargée d'"établir les faits liés au tragique accident du 5 mars et prévenir les atteintes à la vie et aux biens des Mauritaniens", selon le texte.

La Mauritanie avait haussé le ton contre son voisin le 8 mars en accusant son armée "d'actes criminels récurrents" sur son sol contre des Mauritaniens, à la suite de la disparition d'un certain nombre d'entre eux dans la zone frontalière.

Les faits survenus les 5 et 6 mars dans la localité malienne d'El-Attaye demeurent obscurs. Mais des enregistrements sonores circulant sur les réseaux sociaux, attribués à des témoins oculaires mais non authentifiés, ont évoqué la disparition d'une trentaine de Mauritaniens. Un député a parlé d'au moins quinze morts.

En janvier déjà, sept Mauritaniens avaient été tués dans le secteur. A l'époque, la question d'une possible implication de soldats maliens avait également été posée. AFP

Source : Voa Afrique via cridem
Samedi 19 Mars 2022 - 01:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 561