Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritaniens, unissons-nous ! Par Mariame KANE

Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. – Martin Luther King.


Plus on avance dans le temps moderne plus on régresse. Le monde devient fou, brutalités physiques et verbales gratuites, vols, viols, attentats, etc… Alors que nous vivons au sein d’une société où les Hommes sont aujourd’hui considérés comme libres et égaux et dans un monde où la volonté des peuples à disposer d’eux-mêmes est reconnue (principe fondamental de l’ONU).

Les individus ont ainsi la possibilité de se déplacer librement, d’exprimer leurs opinions ou d’élire leur propre gouvernement.

Malgré le fait que cette notion de liberté soit logiquement liée à celle du bonheur, nous pouvons être emmené à nous poser les questions suivantes : Notre liberté doit-t-elle nécessairement entrevoir des limites ? L’absence de lois et de contraintes n’aurait-elle pas tendance non seulement à nuire à notre bonheur mais également à celui des autres ?

Les gens devraient se regarder dans un miroir et se regarder au plus profond de leurs âmes sans tricher, s’analyser. Je pense pour certains, se serait le diable qu’ils verraient. Nos Autorités sont nos souffres douleurs pour attiser la haine, spolier nos terres et mépriser le Sud de notre pays sans aucune forme.

Je prends exemple de l’ancien premier ministre Ould Hademine qui représente à mes yeux le summum de la médiocrité en est une preuve. A souligner que c’est ce dernier qui est à l’origine de l’arrestation de notre compatriote Wone. A se demander si la justice a une réalité, ou n’est qu’un Idéal inaccessible, uniquement un beau mot pour de pompeux discours politiques.

Au premier abord, quand on regarde la réalité dans notre pays, on remarque, en effet, plus la présence de l’injustice que celle de la Justice. Nous faisons appel au nouveau gouvernement de se pencher sur la question Nationale pour éviter de nouveaux troubles qui seront nuisibles à la paix sociale.

La justice exige le respect du droit et de l’équité par conséquent on pourrait considérer que se battre pour cette cause implique de se battre pour ce qui en découle, c’est-à-dire le droit et l’équité. On pourrait ainsi dire que l’on respecte le droit en combattant ce qui est injuste.

Notre condition, notre culture ou nos influences nous empêchent au sein de certains sujets, de nous porter comme garant de la vérité, nous pouvons, en revanche, sans la moindre retenue, prétendre parvenir à dénouer le vrai du faux, par le biais de démonstrations solides et d’arguments irréfutables.

En ce qui me concerne, je reste tout à fait convaincue que l’Homme parviendra un jour à obtenir la vérité dans les domaines les plus complexes, à l’exception bien sûr de ceux que nous serons forcés de supporter, et cela, jusqu’à la fin des temps.

Mariame KANE


Source : Kassataya
Mercredi 15 Janvier 2020 - 17:20
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 553