Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication










AVOMM

Meeting de la CFD à la maison des jeunes : L’échec du coup d’Etat est inéluctable


Meeting de la CFD à la maison des jeunes : L’échec du coup d’Etat est inéluctable


La coordination des Forces Démocratique a tenu un meeting à l’ancienne maison des jeunes cet après-midi. Des centaines de militants déterminés avaient répondu présents alors que les chefs des principales centrales syndicales ont tenu, à cette occasion, à mettre la junte putschiste en garde contre les conséquences catastrophiques de sa politique. Invité-vedette de la soirée, le Ministre longtemps emprisonné pour avoir dénoncé l’instrumentalisation de l’armée a incité la CFD a persisté dans sa lutte pour le droit des mauritaniens à la démocratie.

Prenant la parole devant une salle comble, le Président en exercice du FNDD M. Abdelkouddous Ould Abdeidna a dressé le constat largement partagé de l’échec évident du coup d’Etat. Il a en outre mis en garde contre l’obstination de la junte putschiste dans sa ligne suicidaire et qui n’a d’autre motivation que celle de la poursuite des ambitions personnelles de ses membres et leur attachement à un pouvoir confisqué.

Puis, les représentants des principales centrales syndicales et ceux des partis politiques ont pris la parole devant l’assistance. Ainsi M. Abdallahi Ould Mohamed dit Nahah, secrétaire général de la CGTM a pointé du doigt la responsabilité des putschistes dans la détérioration de la situation sociale et économique annonciatrice d’explosions aux risques considérables. A son tour, M. Oumar Ould Yali, vice-président de l’APP a réaffirmé « l’attachement de la CFD à la légitimité démocratique et à l’ordre constitutionnel » et a exigé « le retrait de ceux qui ont confisqué, de la manière la plus vulgaire qui soit, la volonté du peuple mauritanien en renversant ses autorités démocratiquement élus ».

Monsieur Boïdiel Ould Hemmeid, Président du Parti ADIL a dénoncé l’attitude des putschistes qui précipitent le pays sur la voie des sanctions et de l’isolement. Il a en outre dénoncé la généralisation de la corruption et du clientélisme depuis le coup d’Etat du 6 août 2008. Cette corruption et ce clientélisme ne se sont pas seulement vulgarisés –a poursuivi M. Ould Hemmeid- dans les administrations civiles mais sont criants dans la gestion des forces armées nationales, dans les nominations et affectations qui y sont faites.

Le Président de l’UFP, M. Mohamed Ould Maouloud a indiqué dans discours que « la Mauritanie traversait actuellement une phase déterminante de son histoire et de celle de la démocratie sur le continent. Pour la première fois, des partis politiques, des organisations syndicales, des ONG de défense des droits de l’Homme, des organisations de jeunesse et de femmes se lèvent pour un idéal de liberté et lutte avec détermination pour restaurer le régime élu par le peuple souverain ». Concernant les sanctions mises en application par l’Union Africaine, M. Ould Maouloud a indiqué que « celles-ci ne sont pas de la responsabilité du FNDD mais de celle de la junte putschiste qui les a rendues inévitables par son obstination ridicule. En conséquence, le FNDD ne s’opposera pas à ces sanctions tant que la junte putschiste n’a pas rendu le pouvoir aux autorités démocratiquement élues ».

L’invité-vedette de la soirée était M. Iselmou Ould Abdelkader, longtemps emprisonné –et encore en liberté provisoire- pour avoir dénoncé la situation prévalant au sein des forces armées. L’ancien ministre a salué le combat du FNDD et l’a incité à continuer sa lutte en faveur des prisonniers d’opinion encore des les geôles de la junte putschiste.


For Mauritania

Vendredi 13 Février 2009 - 16:53
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556