Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

Ngawlé : les activistes du mouvement 4 août libérés


Selon l'un de leurs avocats, les neuf activistes du mouvement 4 août, un collectif des organisations de défense des droits humains, ont été libérés ce mercredi 12.01.2022 par le tribunal de Rosso.

Les activistes etaienr détenus depuis le 07 décembre 2021 dernier à la maison d'arrêt de Rosso en marche d'une manifestation violemment réprimée par les forces de l'ordre à Ngawlé. En revanche, le dossier des ressortissants de Ngawlé est renvoyé jusqu'au 25 janvier prochain.

Il s'agit de 7 personnes arrêtées mi-novembre lors du premier sit-in tenu par les populations locales pour protester contre la tentative d'expropriation de leurs terres.

Le tribunal a mis également 13 personnes sous le contrôle judiciaire, selon une source proche du dossier.

Rappelons que le procès des 9 activistes et militants des droits humains s''était ouvert ce mercredi 12.01.2022 à Rosso, dansle sud de la Mauritanie. Ces derniers sont emprisonnés depuis décembre 2021 pour avoir manifesté contre l'expropriation des terres agricoles de Ngawlé, un village situé dans la commune de Tékane.

Depuis bientôt 6 mois, la population locale fait face à une tentative d'expropriation de la part d'un homme d'affaires dénommé Waddia Ould Waddia lequel "se prévaut de sa complicité avec les autorités administratives, selon une source proche du dossier".

La rédaction

Source : RMI Info - France
Jeudi 13 Janvier 2022 - 11:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 561