Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Ould Abdel Aziz : « Je vais continuer à faire de la politique »


L’ex-président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a affirmé, en marge d’une rencontre avec la diaspora mauritanienne mercredi à Bruxelles, qu’il va « continuer à faire de la politique », a rapporté le correspondant d’Alakhbar.

Ould Abdel Aziz a également indiqué l’importance de participer aux élections municipale, régionale et législative anticipées, tout en promettant de soutenir « certaines personnes ». « En cas de vol ou de fraude [électoraux], les gens doivent les dénoncer », a-t-il dit.

L’ex-président a par ailleurs dénoncé ce qu’il a appelé « un recul de la démocratie en Mauritanie » ou « beaucoup de partis politiques ne sont pas reconnus ».

Il a estimé « qu’il n’y a plus d’opposition en Mauritanie sauf celle en complicité avec le Gouvernement ».

Sur les accusations de corruption qui pèsent sur lui, l’ex-président a dit que » l’État mauritanien n’a pas pu démontrer que j’ai détourné de biens publics. Mais, on continue à me harceler pour m’empêcher de faire de la politique ».

S’agissant du Sahel, il a exprimé ses craintes de voir les choses s’empirer avec le retrait des troupes françaises.

Mohamed Ould Abdel Aziz, qui séjourne actuellement en Europe, avait récemment rencontré la diaspora mauritanienne à Bordeaux en France.


Source : Alakhbar
Jeudi 6 Octobre 2022 - 22:15
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 562