Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Ould Abdel Aziz dégaine l'avant dernière cartouche?


Dans sa dernière sortie en direct sur Face Book, jeudi 5 Janvier, Mohamed Ould Abdel Aziz n’a ménagé ni le pouvoir ni l’opposition. L’ancien président qui s’est présenté en victime accuse le pouvoir de gabegie et de dilapidation des ressources pour ternir son image.

« Les budgets de certaines institutions ont été doublés ou triplés, des ressources colossales allouées à certaines organes de presse publiques et de blogueurs afin de vendre à l’opinion, les réalisations du pouvoir au profit du peuple », a martelé, plusieurs fois l’ancien président avant d’ajouter que « tous les projets dont le régime se vante ont été entamés sous mon magistère ou avaient été bouclés avant (son) départ ».

Ould Abdel Aziz qui tergiversait sur certains chiffres et hésitait sur d’autres, alors qu’il avait sous la main une espèce de mémo qu’il refusait de consulter, aura eu du mal à convaincre les mauritaniens.

C’est vrai, la gabegie n’a pas disparu du pays, mais force est de constater qu’elle est incomparable à celle que le pays a connue sous son magistère. Saura-t-il convaincre le tribunal de la corruption dont les auditions démarreront à partir du 12 janvier courant ? L’opinion mauritanienne est pressée de savoir où mènera cette bataille de communication engagée par l’ancien président qui, on se le rappelle, reconnaît être très riche.

Dans sa sortie, Ould Abdel Aziz a tendu la perche au pouvoir en demandant de prouver l’origine de 50% du patrimoine dont ses responsables disposent aujourd’hui, et lui justifiera 100% de sa richesse.

Que de l’audace de la part de l’ancien président qui s’était présenté sur les réseaux sociaux pour expliquer ses déboires à l’aéroport d’où il devait prendre l’avion pour la France. Ould Abdel Aziz insinue avoir reçu la convocation à comparaître le 12 janvier, nie avoir tenté de se dérober en affirmant qu’il pouvait voyager et donc revenir avant cette date.

Enfin , l'ex président qui se présente désormais en seule alternative affirme que l’opposition qui jouait son rôle sous son régime n’existe plus, qu’elle a été tétanisée par le pouvoir. En attendant la réponse de l’opposition, on rappellera que sous Ould Abdel Aziz, les rapports avec l’opposition ont été exécrables.

L’ancien homme fort de Nouakchott accusait, en substance, les présidents de partis de « croulants » et de « gabegistes », qu’ils ne prendraient jamais le pouvoir tant qu’il est là.

Source : Le Calame
Lundi 9 Janvier 2023 - 14:31
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 563