Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Procès de Ould Abdel Aziz : les avocats Ciré Clédor Ly et Lo Gourmo sur la saisine du conseil constitutionnel


En Mauritanie, le procès de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz (2009-2019), poursuivi pour corruption, trafic d’influence et enrichissement illicite, a été suspendu pour 15 jours, ce 13 février 2023, à la demande de ses avocats.

Ces derniers remettent en cause la constitutionnalité de la procédure. Le tribunal chargé de juger l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et neuf autres personnalités a décidé ce 13 février 2023 de suspendre le procès pour 15 jours.

La cour a accédé à la requête de la défense de l’ancien chef d’État qui remet en cause la constitutionnalité de la procédure. Ce dernier est poursuivi pour corruption, trafic d’influence et enrichissement illicite.

Ses avocats ont 15 jours pour saisir le Conseil constitutionnel Les avocats de Mohamed Ould Abdel Aziz, pointent particulièrement plusieurs articles de loi sur la lutte contre la corruption adoptée en 2016.

Maitre Ciré Clédor Ly explique : « Dans la loi qui lutte contre la corruption, il y a un article qui promet de récompenser les autorités qui enquêtent, de même que les autorités qui poursuivent et les autorités qui jugent. Et la récompense est prise sur les produits, ou sur les biens qui sont confisqués. »

Les parties civiles auprès de l’État mauritanien dans ce dossier font une autre lecture des péripéties qui ont conduit la cour criminelle de Nouakchott à suspendre le procès.

Maitre Lo Gourmo, membre du collectif, répond : « La nouvelle exception soulevée par la défense de l’accusé s’inscrit clairement dans la stratégie visant à différer autant que possible l’inéluctable moment où leur client sera tenu de rendre compte publiquement, de son comportement, concernant les infractions graves pour lesquelles il est aujourd’hui poursuivi. »

Les avocats de l’ancien président mauritanien ont un délai de 15 jours pour saisir le Conseil constitutionnel qui doit statuer sur la procédure en cours. Ce premier procès pour corruption d’un ancien chef d’état a commencé le 25 janvier.

Avec notre correspondant à Nouakchott, Salem Mejbour Salem
----

NDLR : Titre orignel de l'article modifié par Cridem


Source : RFI Afrique via cridem.org
Mercredi 15 Février 2023 - 14:16
Mercredi 15 Février 2023 - 14:18
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 590