Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Professeur Saidou KANE : in memoriam


Professeur Saidou KANE : in memoriam
Professeur Saidou KANE

Nous avons la mauvaise habitude d’oublier de célébrer les meilleurs de nos fils dont la réussite ici empêche d’aller mourir à Barça. Litanies et tambours devaient résonner du Tagant à Tagaar au Kajoor mais helas les politiciens ont confisqué la scène des éloges KANE DIALLO Diéri

J’ai entendu tard dans le soir les larmes de Rokhaya arroser la route de Tékane tu ne m’as pas dit au revoir moi qui impatientais de te revoir pour te redire ma flamme pour ton savoir prodigieux car tu savais ce que l’école n’enseigne pas tu savais lire les noms et les lieux et les chiffres à Douta Seck

je t’ai vu pour la première fois pour dire entre Silèye Ndiaye le dernier déniankobé et Omar Adama Aysse Tall la lumière des tooroobe notre passé commun autour du fleuve comme jamais sunugalien ne le disait après Cheikh Anta le fils des pharaons nos pères entre seulement et uniquement la science de l’histoire et la beauté de la parole des griots toi de haute noblesse fuutanke par ton esprit illuminé...

Et je buvais tes rappels tel l’élève que je ne cesserai d’être et tu rappelais les maîtres de terre Mbaye de nom et tu disais de Khoudia la collègue que je te présentais l’histoire des Gaye comme si tu lisais dans sa main et je voyais en toi celui qui de Sorbonne à Harvard de Tokyo à Melbourne démelait l’écheveau têtu des négations avec science et art parce que tu disais l’histoire de ta poitrine remplie par le divin secret.

Merci maître .

Un wolof de destin qui n’a jamais traversé le fleuve se souvient et écrit sur la grande page la Mauritanie a perdu un fils les nègres , une étoile.

Que brille donc la succession inévitable comme une flamme pour que des cendres ardentes des veillées de Tékane érudition ,bravoure et pékane ne s’éteignent jamais. J’ai gardé ton numéro Kane Diallo Diéri, je t’appellerai après la prière du soir.

Babacar MBAYE NDAAK, professeur

babakarndaak@yahoo.fr
04 novembre 2006

source:http://ocvidh-mauritanie.asso-web.com/
Mercredi 23 Septembre 2009 - 12:35
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543