Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

« Projecteurs » reçoit Monsieur Biram Dah Abeid Président de L'IRA


« Projecteurs »  reçoit Monsieur Biram Dah Abeid Président de L'IRA
Dans cette nouvelle édition de « Projecteurs » de l’AVOMM, nous recevons Monsieur Biram Dah Abeid, figure emblématique de la lutte contre l’esclavage dans notre pays.

Son engagement précoce pour la défense des droits de l’homme remonte à 1982, il avait à peine 19 ans quand il créa, avec d’autres jeunes, le Mouvement National Africain dédié à la lutte contre l'esclavage et la discrimination.

Il s’engagea à l'UFD qu’il quitta en 1993 pour se présenter en candidat indépendant aux municipales à Nouadhibou.

Puis il intégra le PRDS avant de décider de s'éloigner de la scène politique pour adhérer à SOS Esclaves en 2002, adhésion qui deviendra officielle en 2005.

Toutefois la tentation du retour à la vie politique prendra le dessus avec son adhésion à APP à la veille des élections municipales en 2006, il adhèrera officiellement au parti APP qui remplaçait AC dissous.

En 2007, Biram décida de claquer la porte de APP, il servira alors au sein de la direction de campagne de Zeine Ould Zeïdane en qualité de porte-parole du candidat à la présidentielle de 2007.

Toutes ces expériences conduiront Biram Dah Abeid à créer le mouvement Initiative de résurgence du mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA-Mauritanie), qui constitue un instrument pour la défense des droits de l'Homme en Mauritanie et le fer de lance de la lutte contre l'esclavage.

Si Biram Dah Abeid, jouit d’une grande notoriété auprès des ONG de défense des droits de l’Homme dans le monde, il doit faire face à une véritable campagne de dénigrement orchestrée par les tenants du système féodal et tribale présents dans toutes les sphères de l’Etat, appuyé en cela par certains conservateurs religieux.

Le combat de Biram Dah Abeid irrite les plus hautes autorités de l’Etat qui ont utilisé, en vain, tous les moyens pour le faire taire ; surveillance, provocations, agressions, arrestation, procès et emprisonnement.

Notre invité Biram Dah Abeid, qui vient de sortir de prison, a accepté de répondre à nos questions, qu’il en soit remercié.

Med

L'entretien de Monsieur Biram Dah Abeid à ce lien

Mardi 24 Mai 2011 - 10:33
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par gaby le 30/04/2011 14:58
Parcours cahotique, mais il n'est jamais trop tard pour bien faire. La preuve, il est le leader noir le plus en vue, même si Samba Thiam, en raison de son exil obligé pour ne pas dire forcé, n'a pas du tout démérité.

2.Posté par gaby le 01/05/2011 11:23
Ah ouais ! J'oubliais qu'il fallait que les commentaires fussent conformes à la ligne éditoriale -j'ai failli dire la ligne de la pauvre ajd.
Je sais désormais que la censure n'est pas forcément du fait du webmaster, instruit que j'ai été par un commentaire.

3.Posté par gaby le 01/05/2011 13:35
Tarder à publier, si ce n'est pas censurer, c'est tout comme.

4.Posté par Doubaguodow le 01/05/2011 16:05
Biram Dah Abeid, mieux vaut plus que jamais. Persévérence et beaucoup de courrage pour ta noble mission. Je ne rate jamais tes articles.
Nous sommes ensenble

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :