Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Violences meurtrières dans le nord du Mali par RFI


Violences meurtrières dans le nord du Mali par RFI
Cinq civils ont trouvé la mort vendredi alors qu’ils se trouvaient à bord d'un camion qui a sauté sur une mine, près de Tinzaouten. C'est dans cette même région que des accrochages ont eu lieu jeudi entre la rébellion touarègue du nord du pays et l'armée malienne. Plus d'une trentaine de militaires auraient été faits prisonniers, de source concordante, même si officiellement, les autorités de Bamako n'ont toujours pas souhaité communique.

Les accrochages près de Tinzaouten se sont terminés dans la nuit de jeudi à vendredi mais vendredi soir, la situation était encore confuse car plusieurs militaires se sont dispersés au moment des combats.

C'est peut-être pour cela, que les autorités n'ont pas souhaité commenter ces incidents, et qu'aucun bilan officiel n'est encore disponible.

Selon des sources militaires maliennes, citées par l'agence Reuters, trois soldats auraient été tués et une vingtaine capturés. Mais du côté de la rébellion, on parle de 33 soldats prisonniers dont un commandant de l'armée.

Mission composée de sages

La plupart des prisonniers seraient, en fait, des blessés. Ils étaient en train d'être acheminés vers Kidal pour y être soignés quand ils ont rencontré sur leur route les hommes du chef rebelle Ibrahim Ag Bahanga. Plus d'une vingtaine auraient été capturés à ce moment-là.

Pour compléter ce bilan provisoire, il y aurait également 40 blessés du côté de l'armée, 1 mort et 1 blessé côté touareg, selon des informations données par les rebelles.

24h après les combats, le bilan n'était pas encore clair. Et c'est justement pour tenter d'en savoir plus qu'une mission composée de sages, a quitté Kidal vendredi pour la région de Tinzaouten.

SOURCE/RFI.FR
Samedi 22 Mars 2008 - 13:42
Samedi 22 Mars 2008 - 13:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 588