Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Bruxelles: Hommage à Saidou Kane


Il s’appelait « JOLI CŒUR »
Je voudrais d’abord remercier très chaleureusement les organisateurs de cette rencontre dédiée à rendre un hommage, Ô combien mérité au Pr SaÏdou KANE !

La salle comble que nous avons ici en face de nous est la preuve, s’il en était besoin, de la passion pour l’illustre disparu, à chaque fois qu’on évoque son nom. J’ai noté la présence parmi nous de compatriotes venus des Etats-Unis, de la Hollande, de l’Espagne et de la France. J’en profite donc pour remercier, en mon nom, comme au nom de la Fondation Saïdou Kane, en particulier de son Président, le Pr Cheikh Saad Bouh Kamara, empêché, pour vous rendre un hommage tout aussi mérité, en vous encourageant à aller de l’avant. Mes félicitations vont également au Pr LÔ Gourmo Abdoul qui vient de nous gratifier d’un brillant exposé sur la vision politique de Saïdou Kane.

Je pense qu’il est difficile de cerner le parcours et la vision politique de Saïdou Kane, tant l’homme a vécu plus que son âge, plus que son époque et il fut multidimensionnel. Parce qu’il a fait, parce qu’il a recherché dans sa vie, parce qu’il a trouvé, on peut dire qu’il a vécu plus que son âge. Plus que son époque aussi, car ce grand historien a traversé plusieurs époques !

Kane Hamidou Baba

PHOTOS OCVIDH.FR

M Kane Hamidou Baba, Siléye Wone, Amadou Alpha Ba, Idy Ba, Mamadou Ly, Lo Gourmo
M Kane Hamidou Baba, Siléye Wone, Amadou Alpha Ba, Idy Ba, Mamadou Ly, Lo Gourmo

Au premier plan, M SY Alousseyni de l'AVOMM
Au premier plan, M SY Alousseyni de l'AVOMM

M Kane Hamidou Baba
M Kane Hamidou Baba

M Ousseynou Ly, un grand symphatisant de l'AVOMM
M Ousseynou Ly, un grand symphatisant de l'AVOMM

Bruxelles: Hommage à Saidou Kane

M Fati Haidara, membre du BE de l'AVOMM
M Fati Haidara, membre du BE de l'AVOMM

Mme Diyé Mamadou Bocar BA
Mme Diyé Mamadou Bocar BA

Bruxelles: Hommage à Saidou Kane

Bruxelles: Hommage à Saidou Kane

Bruxelles: Hommage à Saidou Kane


Suite du reportage photo sur le site ocvidh.fr
Mercredi 21 Février 2018 - 11:19
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par neerenaajo le 07/11/2010 13:02

Hommage du 30 octobre 2010 à Saïdou Kane

Pour la quatrième fois consécutive, un hommage mérité a été organisé à la mémoire du regretté professeur Saïdou Kane. Rappelons que les deux premières rencontres se déroulèrent aux Pays-Bas, la troisième se tint le samedi 3 octobre 2009 à Paris. Cette année l’hommage est l’œuvre de ses amis résidants en Belgique et aux Pays-Bas. Sous la houlette de leur doyen Mamadou Wone plus connu sous le nom de Sileye Wone, le comité d’organisation des festivités a tout mis en œuvre pour rendre la rencontre inoubliable. La famille Kane qui s’est massivement déplacée de la France, des Pays-Bas et de la Mauritanie pour rejoindre le reste de la famille qui a élu demeure en Belgique afin de rendre la journée mémorable. Il n’est pas un secret pour personne l’historien, le sociologue, l’anthropologue, le généalogiste pour ne pas l’immortel encyclopédiste mauritanien a le plus longtemps vécu aux Pays-Bas depuis 1992 la première année de son exil. Avec la Belgique où il a précédemment résidé en tant qu’étudiant et où se trouvent des alliés et parents de très bonnes heures et très sûrs, Saïdou Kane s’est toujours rendu dans ce pays de Benelux pour honorer la communauté mauritanienne et pour répondre à leurs doléances. Au nom de la communauté de Belgique Saïdou Kane a eu à plusieurs reprises des entrevues les autorités belges chargées du traitement des dossiers d’asile de ses concitoyens. De ces interventions assez marquées résulta l’octroi de nombreux certificats de séjour.

Depuis des mois, des tractations de toute nature sont opérées pour l’organisation sans faute de la journée. Le trente octobre 2010 est un jour pas comme les autres. La journée débuta par une lecture du Coran de la part de nos très brillants talibés spécialistes de lectures religieuses qui n’on ménagé aucun effort pour rappeler à l’ordre les présents en leur signifiant la nécessité d’investir au profit de l’épanouissement de la communauté à l’image du défunt puisque c’est la seule raison qui justifie l’engouement de la population à porter ce témoignage mérité à la mémoire du disparu.
Après cette lecture émotionnelle, la famille de Saïdou Kane remercia les présents après qu’une prière de repos de son âme a été prononcée.

Les présents furent conviés à se rendre à l’Institut Libre Marie Haps où notre sœur et épouse Martine Grégoire réserva une plus grande partie de leur local au profit de la communauté. Dans ce local, le repas est servi à une foule innombrable. Il y avait au moins cent cinquante personnes.
Mamadou Ly de Seneweb connu pour son engagement inconditionnel pour la culture et la langue haal-pulaar reçût la lourde charge de diriger les débats. Il accomplit sa tâche avec brio.

Après le repas de l’après-midi, Sileye Wone invita les présents au nom des organisateurs et de la famille Kane à s’asseoir après les avoir souhaité le bienvenu. A la suite de cette courte intervention de Wone le professeur Lo Gourmo Abdoul venu de la France et docteur Kane Hamidou Baaba (qui se déplaça de la Mauritanie pour honorer le défunt et la communauté) se succédèrent au podium pour apporter un témoignage éloquent sur Saïdou Kane.
Les deux conférenciers connaissent bien l’homme avec lequel ils ont vécu. Le professeur Lo insista sur ses rapports personnels avec le défunt. Il précisa que Kane Saïdou était un homme à la fois simple et très complexe. Il était l’ami de tout le monde puisqu’il respectait toujours ses opposants. L’homme est un humaniste inné qui a toujours défendu toutes les causes pourvu qu’elles soient justes. Il adaptait sa position aux circonstances du moment et dès que celles-ci changeaient, il n’hésitaient pas à l'ajuster ce qui entraînait à une incompréhension de la part de ses camarades qui n’arrivaient pas à le suivre. Dr. Lo rappela son parcours hors du commun. Il était politiquement actif depuis son âge de quinze. Il était étudiant militant depuis 1966, membre du MND en 1975, soutien indéfectible du Mouvement des 19, soutien du Front Polisario. Il est un adepte infatigable de la résolution de la Question nationale et l’enseignement des langues nationales. Il est un des principaux moteurs du renforcement des liens fraternels entre les Négro-africains de Mauritanie. Il est l’un des fondateurs du UDM et des FLAM. Il est foncièrement contre la division du peuple en Arabe contre les Noirs et contre le maintien de la stratification sociale. Il se réclame à la fois cordonnier, bûcheron, toorodo, seddo, arabo-berbère, soninke, wolof et bambara. Il considère que des liens de parenté unissent toutes les ethnies de la région. Il milite pour l’émancipation des Harratines qui sont, selon lui, appelés à jouer un rôle unificateur entre les Arabo-berbères et Négro-africains.
Dr. Kane Hamidou Baaba débuta son intervention en remerciant les organisateurs de la rencontre et tous les présents. Il a attiré l’attention de l’audience sur la jeunesse de Saïdou Kane avec lequel il a grandi. Il a informé le public de l’engagement du défunt à acquérir la connaissance. Il n’hésita à faire le voyage pour le Niger, le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et tous les coins de la Mauritanie à la recherche de la connaissance et en vue de sa perfection. Il regrette que Saïdou Kane ait eu à délaisser son talent de poète des premières années de son engagement politique. De ce temps date son surnom de Géniteur. Dr. Hamidou Baaba rappela en passant toutes les organisations politico-culturelles dans lesquelles le défunt militait et apporta un support considérable à la communauté.

Après le témoignage du professeur Kane se fut le tour de l’infatigable et l’irrésistible Abda Wone qui monta au podium en provenance des Etats-Unis d’Amérique. Il ne manqua l’occasion pour justifier le rôle joué par Saïdou Kane dans sa formation idéologique et celle de la plupart de ses camarades. Le défunt fut un le principal moteur de jonction des forces vives de la nation.
Puis ce fut le tour de plusieurs participants entre autres ses épouses Aissata Kane et Khady Gaye, Amadou Alpha Ba, Mariam Kane, Sy Mohamadou et des artistes sénégalo-mauritaniens tels Daouda Ndeye, Samba Sabar, Malick Pathé (revenant spécialement de la Scandinavie) et Demba Ndiaye dit Ndilan pour apporter un témoignage au défunt en tant que défenseur de la culture négro-africaine, historien, idéologue et humaniste.
Il est crucial de noter dans la salle la présence des gens issus de toutes les ethnies mauritaniennes, des belges, des français, des néerlandais alliés à Saïdou Kane.
Dans la salle on notait la présence de personnes venant de tous les horizons et de tous les pays limitrophes ce qui témoigne l’attachement de la communauté à qui cette personnalité n’a pas cessé de passionner ses partisans et opposants. Nous avons abordé des guinéens, maliens, sénégalais, des belges, des néerlandais, des allemands ainsi que nos parents négro-africains et arabo-berbères venant de tous les pays environnants pour partager la peine occasionnée par le décès du père, frère, cousin, ami qui a su de toutes les façons faire naître dans nos âmes l’amour du prochain.
Les organisateurs avaient préparé un dîner très délicieux qu’ils ont vu partagé à leurs invités qui étaient plus de 200 personnes.

Le comité d’organisation remercie la communauté d’avoir répondu massivement à leur appel.

En fin de compte, il n’est pas superflu de citer quelques mots de ceux qui brillèrent pour leur support pour la réalisation réussite de la journée :
Mamadou Wone alias Silèye Wone
Amadou Aliou Sow des Pays-Bas
Idy Yero Ba de l’AVOMM basé en Belgique
Mariam Sy (Belgique)
Djiby et Alassane Wone (les frères de Sileye Wone)
Martine Grégoire (Belgique qui s’est chargée de l’accueil et de la technique)
Le groupe de femmes mauritano-sénégalaises de Bruxelles pour sa contribution financière
Alassane Diop (Pays-Bas)
Yero Sall (Pays-Bas)
Abdarahmane Thiam (Pays-Bas)
Alpha Sall (Pays-Bas)
Ndiaye Kane (Belgique qui s’est chargé de la communication)
Les cuisiniers
Le responsable du thé

Pour le comité d’organisation,

Amadou Aliou Sow

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 548