Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

HCE :le ver est dans le fruit de la dictature. Khalil balla Gueye


HCE :le ver est dans le fruit de la dictature. Khalil balla Gueye
Le présent article revêtira exprès une allure aussi opaque et sibylline que les sujets qu’il se proposerait d’aborder et à cet effet l’attention et le sens du discernement du lecteur seraient constamment mis à contribution pour essayer de démêler avec moi l’écheveau des fils d’une trame qui, à bien des aspects, semblerait de fait n’être accessible qu’à quelques initiés.Initiés dont je serais à mon corps défendant et par la force des choses.Par conséquent le ton aura été très tôt donné pour une plongée dans les eaux saumâtres de la dictature charriant une procession de soutiens tous plus insolites, sinistres voire inquiétants les uns que les autres.!

Une dictature serait, par définition, suffisamment repoussante pour que ne viennent s’y agglutiner et s’y incruster d’autres hideux greffons et avatars qui risqueraient à coup sûr de pervertir plus qu’elle ne l’est déjà une junte qui n’en demandait pas tant du reste.A souligner que la dictature serait très prédisposée et réceptive aussi aux nocifs échos générés par les extrémistes à tous crins et autres aventuriers turfistes à tout va de tous poils.Et il semblerait bien que le HCE et sa dictature soient devenus, en désespoir de cause, une cible facile pour une flopée de pêcheurs en eau trouble enhardis par la facilité avec laquelle le général limogé s’est soumis à leurs fatales extravagances à donner froid au dos au plus surentraîné des dictateurs, à fortiori au tyranneau-amateur dont notre pays s’est encombré depuis 6 mois.

D’une sommaire observation de ce magma incandescent autoproclamé soutiens inflexibles et indéfectibles de la dictature se détacheraient ipso facto deux catégories bien distinctes :

i)Celle des politicaillons sans envergure ni ancrage réels n’obeissant qu’aux lois du marché politique soit celles du meilleur offrant et aussi affriandables que des marmots le seraient avec des sucreries.Mais, ceux là seraient de loin, très loin les moins pernicieux, dangereux voire terrifiants.Au diable vauvert le péché maudit par Satan même donc!

ii)La catégorie des machiavéliques chevaux de retour jadis anathématisés même par Taya en raison de leur fanatisme, de leur rigide idéologie sectaire, obscurantiste sans oublier leurs douteuses et extraverties allégeances.Ces chevronnés de l’agit-prop et de l’intox au service d’idéaux glaçants de par leur étroitesse sont de loin les plus dangereux et nuisibles car bien bien structurés et disciplinés, leur dogmatisme à toute épreuve aidant.

Et à en juger par l’entourage immédiat du général limogé, ces parias politiques intolérants se seraient enfin soustraits, à la faveur de la dictature, au confinement prophylactique de mise déjà et tout logiquement reconduit par notre régime démocratique, pour figurer dans le tout premier sérail de ceux qui soufflent dans l’oreille de notre «apprenti-dictateur».Et compte tenu de leurs motivations intimes, il ne serait à craindre, hélas, qu’ils ne soient déjà sur des charbons ardents tout pressés et enflammés qu’ils seraient de souffler sur les braises enfin apaisées au prix d’énormes efforts et renoncements.En fait de re-souffler sur celles-ci pour rallumer «leur foyer» en passe de s’éteindre car ne s’accommodant pas de la démocratie que nous nous sommes choisie tout banalement!

Exactement comme ils l’avaient déjà fait avec Taya qui ne le leur a jamais pardonné, avec à la clef les conséquences désastreuses nationales que l’on sait.Cela dit, les responsabilités personnelles de cet autre dictateur ne sont plus à établir en l’occurrence.Et d’ailleurs, on n’a toujours pas fini de casquer et de ressentir les effets des fixations de ces incorrigibles champions de l’exclusion tous azimuts ;le syndrome des pro-ceci, pro-cela, des pro-tout-ce –qu’on-voudrait-bien sauf la Mauritanie se refait une nouvelle santé aux crochets d’une « junte naïve et inexpérimentée ».C’en serait vraiment à se demander ce qu’il en serait du programme de retour de nos déportés bien initié par le président Sidioca dès lors que ces fanatiques dogmatiques et survoltés paradent déjà haut perchés sur la pyramide dictatoriale ?

Tout comme il serait juste et d’à propos de stigmatiser l’existence dans certains pays de fous doctrinaires extrémistes, il serait par analogie permis de tirer la sonnette d’alarme pour dénoncer la montée en puissance de certaines forces obscurantistes qui n’auraient d’autres ambitions vraiment pour la Mauritanie que l’exclusion de pans entiers de nos populations.Pas moins que cela et le tout en s’accrochant telles des ventouses voire des sangsues aux basques du HCE et de sa dictature, leur élément naturel en fait !Contrairement aux opportunistes impécunieux courant seulement derrière l’argent facile, ces ascètes de la barbarie et de l’exclusion sociale seraient capables de vivre de haine gratuite et d’eau fraîche comme d’autres vivraient d’amour et d’eau fraîche!Encore qu’ils ne soient pas si désintéressés que cela, c’est bien connu, l’argent étant le moteur de la guerre, et la leur ne dérogerait absolument pas à cette lapalissade !

Le «Directoire du ténébreux Opus dei» reprendrait donc du poil de la bête et commencerait déjà à sévir sur la scène politico-médiatique en la noyautant à grands renforts d’hommes de main surmotivés, cyniques et aguerris.Manifestement la bête immonde blessée à mort et qui était sur le point de rendre l’âme sous la démocratie semblerait s’être refait un nouveau karma politique dans un second cycle de vie porteur et annonciateur de tous les dangers comme aurait pu dire le Dalai Lama .

Ces quarantaineux pervers et d’un autre âge n’ont pas encore dit leur confiteor, par conséquent le ver est bel et bien dans le fruit dictatorial assez mûr désormais pour la putréfaction et l’auto-désintégration, son «enemy ou ver within ou der innere Feind» aidant.Autant donc en emportent le simoun Saharien et l’harmattan bien de chez nous !




NB :Karma = vie antérieure à la réincarnation selon le boudhisme.

NB :«Dire son confiteor» = se confesser ou se repentir de ses péchés.


Publié par Khalil Balla Gueye
vindicte.blogspot.com
Vendredi 20 Février 2009 - 09:05
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556