Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Front mauritanien anti putsch opposé à la commission d’enquête du Sénat


Le Front mauritanien anti putsch opposé à la commission d’enquête du Sénat
Le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), hostile au coup d’Etat en Mauritanie, a rejeté jeudi la « présentation par la force, devant une commission d’enquête illégale », de l’épouse du Chef de l’Etat renversé Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

« Nous rejetons catégoriquement cette mesure illégale », a déclaré le Front dans un communiqué, qui considère que ladite commission avait été constituée lors d’une « session parlementaire illégale ».

Le Front considère que cet « enlèvement » constitue « un défi criant à la légalité et aux règles de bienséance humaine ». Il « intervient au moment où les pressions s’accentuent aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, pour réclamer le retour immédiat à la légalité constitutionnelle matérialisée par Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, président de la république ».



Pour le FNDD, « la décision d’enlèvement de la Première dame reflète l’incapacité des putschistes à répondre avec responsabilité et sérénité » aux exigences exprimées par les communautés nationale et internationale. . Khattou Mint El Boukhari, épouse de Ould Cheikh Abdallahi et présidente de la Fondation du même nom (KB), a été conduite jeudi, par la police, devant une commission d’enquête du Sénat, à Nouakchott.

Selon l’avocat de la Fondation, Me Lo Gourmo, Mme Abdallahi a été « tirée de sa chambre à coucher par des éléments de la police, qui l’ont ensuite conduite dans une salle au Sénat, et ce sans aucune convocation légale ».

Ayant mission de « faire la lumière sur la gestion et les modes de financement de la Fondation Khattou Mint El Boukhary », la Commission d’enquête sénatoriale a été constituée pendant la dernière session extraordinaire du Parlement mauritanien.

L’institution avait alors été convoquée par le président du Haut conseil d’Etat, au pouvoir à Nouakchott depuis le 6 août, le général Mohamed Ould Abdel Aziz.

source : APA
Vendredi 26 Septembre 2008 - 13:02
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543