Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Marche contre le coup d'état: combien étaient ils réellement ? (Titre Cridem)


Marche contre le coup d'état: combien étaient ils réellement ? (Titre Cridem)
Gigantesque manifestation contre le coup d’Etat : La junte a du pain sur la planche.

Une gigantesque manifestation contre le putsch qui a amené au pouvoir le 6 août dernier, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, a été organisée l’après-midi du 20 août à Nouakchott. Du Carrefour de l’hôpital national, jusqu’à Radio Mauritanie, sur plusieurs kilomètres, une marée humaine multicolore, a marché criant :

«SIDI», «SIDI», et clamant des slogans comme : «Non au coup d’Etat», «Non à la séquestration du président de la République», «Touche pas à la Démocratie», «les militaires dans les casernes».

Parvenus au niveau du carrefour de l’hôtel Mercure, les manifestants ont voulu marcher en direction de l’Assemblée Nationale où se tenait une session extraordinaire convoquée par la junte au pouvoir mais en ont été empêchés par les policiers.



Selon les estimations concordantes, ils étaient 40 000 mauritaniens à marcher contre la junte et à demander le retour du président Sidi Ould Cheikh Abdellahi.

En termes d’affluence ce meeting organisé par le Front National de la Défense de la Démocratie (FNDD) a très largement dépassé celui organisé par la junte et l’administration le 18 août dernier au stade olympique de Nouakchott où, les estimations les plus exagérées avaient parlé de 20 à 25 000 manifestants pour lesquels toute une logistique (transports, rafraîchissements musique, rondes d’helicos et autre choses) avaient pourtant été prévus.

Autant le dire, la junte mauritanienne, de plus en plus isolée sur le plan international, a encore du pain sur la planche, au niveau national.

Tahalil Hebdo
Jeudi 21 Août 2008 - 11:29
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543