Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie: L’indice de la corruption élevé


L’Indice de perception de la corruption (CPI) reste élevé en Mauritanie (2,6), ce pays occupant la 123ème place mondiale sur un total de 179, selon le dernier rapport de Transparancy International.

Cette position est un recul en comparaison au rapport précédent de l’année 2006, avec un indice de 3,2 et la 84ème place mondiale.

Sur la base des révélations du rapport de l’organisation internationale de lutte contre la corruption, le quotidien privé "l’Authentique" du jeudi tire par ailleurs la sonnette d’alarme, sous le titre "La corruption gangrène la Mauritanie".

Le même journal assimile les conclusions du rapport "à un nouveau revers" pour le gouvernement de l’ancien Premier ministre, Zeine Ould Zeidane, limogé début avril 2008 et recommande la mise en oeuvre "urgente de réformes indispensables au renforcement de l’intégrité et de la transparence dans la gestion de la vie publique".

Dès son entrée en fonction en avril 2007, le chef de l'Etat Sidi Ould Cheikh Abdalahi a proclamé sa volonté de lutter contre la corruption.

Plusieurs membres du Parlement, généralement issus de l’opposition, ont également formé une structure de lutte contre le phénomène.

Nouakchott - 19/06/2008

_________________________
Source: Pana via afriquenligne
(M) avomm
Jeudi 19 Juin 2008 - 18:53
Jeudi 19 Juin 2008 - 19:23
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589